🛒-10% sur la commande + Livraison Offerte : ️MG10 📦

Les plus anciennes montres à gousset de la collection de Hans Wilsdorf

Publié par Montredepoche Gousset le

Les plus anciennes montres à gousset de la collection de Hans Wilsdorf

Pourquoi les montres de collection de Hans Wilsdorf ? Hans Wilsdorf a fondé Rolex à Londres, en Angleterre, il y a plus de 200 ans et a dirigé Rolex jusqu'à sa mort en 1960. Hans Wilsdorf était un collectionneur de montres de poche vintage extrêmement passionné, qui a accumulé de son vivant une incroyable collection de montres de poche d'une importance historique, dont nous allons parler dans cet article. 

A travers les montres de poches anciennes, c’est l’histoire de l’horlogerie qui dévoile le génie et la créativité des plus grands Maîtres Horlogers. Avec quelques unes des plus anciennes montres à gousset de la collection Hans Wilsdorf, découvrons le génie horloger il y a des siècles en arrière. Et à travers elles, nous devinons l'évolution de ces montres anciennes jusqu’à aujourd’hui, qui sont des modèles d’exception à la pointe de la haute technologie et qui repoussent sans cesse les limites de la maitrise du temps. 

Hans Wilsdorf

Hans Wilsdorf, un passionné d'horlogerie 

Aujourd'hui, nous allons avoir un aperçu de ce qui a poussé Hans Wilsdorf à agir, au sens propre comme au sens figuré. Lorsque nous examinons les montres Rolex d'époque, des années 1910 aux années 1960, nous voyons comment la genèse des montres modernes a évolué. En d'autres termes, nous voyons l'inspiration, mais qu'est-ce qui a inspiré Hans Wilsdorf ? En 1905, lorsqu'il a créé sa première société de montres, Wilsdorf & Davis, quelles montres anciennes l'ont inspiré ?

Les montres à gousset : un accessoire à la mode pour hommes et pour femmes

Souvenez-vous, quand il a commencé en 1905, les montres-bracelets étaient presque inexistantes, donc tout ce qu'il avait, c'était des montres de poche pour l'inspiration. En fait, à l'époque, le consensus était que les "bracelets" de montres, comme on les appelait communément, étaient considérés comme efféminés sur les hommes.Mais Hans Wilsdorf a su anticiper sur l'avenir des montres-bracelets et y a consacré sa vie. 

Rolex fait une exposition de montres au "Rolex Building à New York"

En novembre et décembre 1974, Rolex a réuni une collection de montres incomparable pour l'exposer dans le nouveau Rolex Building à New York. Cette collection comprenait des montres prêtées par le Metropolitain Museum of Art de New York, ainsi que la collection Zale de Dallas, la collection Benis de New York et, surtout, des montres de la collection Hans Wilsdorf. 

Hans Wilsdorf Publicité montres Rolex

Cette publicité paru dans le magazine Rolex de 1974,  nous apprend que la Breguet de cette publicité qui a été faite en 1825 avait "l'un des premiers mouvements automatiques". La plupart des gens croient que Rolex a fabriqué le premier mouvement "automatique" lorsqu'elle a breveté son mouvement automatique Perpétuel en 1931. Il est donc fascinant d'apprendre que les montres de poche avaient des mouvements automatiques il y a près de 200 ans !

Des montres de poche anciennes authentiques

Dans cet incroyable article, nous allons examiner quelques-unes des montres fascinantes de la collection personnelle de Hans Wilsdorf, un grand passionné par la collection de belles montres aux détails stupéfiants. Des montres colorées, et en particulier les couleurs des bijoux. Laissez-vous emporter par ces montres qui font partie toutes de la collection Hans Wilsdorf. 

La montre de poche de Jeremias Flug de Passau : montre habillée entièrement émaillée

  • Réalisé en 1665 par Jeremias Flug de Passau.
  • 38mm
  • Numéro 116 

Cette première montre est de 1665 et a été fabriquée en Allemagne par Jeremias Flug de Passau. La montre est entièrement émaillée et la forme a une turquoise argentée. Le fond émaillé représente le départ d'Ulysse. Le diamètre est de 38 mm, ce qui signifie qu'elle est plus grande qu'une Rolex Datejust actuelle (36 mm), mais plus petite qu'une Rolex Submariner (40 mm). Les montres de poche originales n'avaient qu'une seule aiguille, celle des heures. Il a fallu de très nombreuses années avant de pouvoir disposer d'une seconde aiguille (jeu de mots non intentionnel).

Montre de poche de Jeremias Flug of Passau 1665 Collection Hans Wilsdorf

La montre de poche de Thomas Willimson : montre habillée en or émaillé du XVIIe siècle

  • Réalisé entre 1670 et 1680
  • 36mm
  • Numéro 118

Cette prochaine montre habillée (représentée sur les trois images suivantes) est de 1670-1680 et a été réalisée par Thomas Willimson de Londres. Le mouvement n'a pas de ressort et le boîtier de la bassine est peint à l'intérieur et à l'extérieur en émail multicolore par Huade le Puisne (1665-1723), dont la signature figure dans le cartouche. Le Puisne était un membre éminent d'une célèbre dynastie de peintres genevois en émail.

Collection de Hans Wilsdorf Montre de poche de Thomas Willimson

Le dos de la montre qui est représentée ci-dessous montre Cléopâtre et l'Asp. L'Asp est un serpent venimeux et, selon la légende, Cléopâtre a mis le serpent sur sa poitrine pour se tuer plutôt que de se rendre à César Auguste. Cette montre fait 36 mm. 

Montre de poche de Thomas Willimson Collection Hans Wilsdorf

Le boîtier de la montre contient également des paysages mythologiques

Collection de Hans Wilsdorf Montre  de poche Dumoulin émaillée en or  XVIIe siècle  

Montre habillée émaillée en or du XVIIe siècle par Dumoulin

  • Réalisé entre 1676 et 1680.
  • 36mm
  • Numéro 119

 Collection Hans Wilsdorf Montre à gousset Dumoulin

Cette montre de poche tout comme les suivantes (les deux photos ci-dessous) a été fabriquée par un Parisien nommé Dumoulin entre 1676 et 1680. La montre possède une bassine et un cadran à face ouverte. L'intérieur et l'extérieur sont réalisés en émail multicolore par le grand Huaud le Pusine. Le cadran représente Salomé avec la tête de Jean-Baptiste et la couverture extérieure montre Hérode, Hérodiade et Salomé. Cette montre fait 36 mm.

 Collection Hans Wilsdorf Cadran de montre à gousset de Dumoulin

Collection de Hans Wilsdorf Montre à gousset Dumoulin

Montre à guichet automatique à deux boîtiers de Baltazard Faure de Genève

  • Réalisé en 1702 
  • 62mm
  • Numéro 118 

Cette prochaine montre de poche s'appelle une montre à guichet automatique à deux boîtiers et elle a été fabriquée en argent par Baltazard Faure de Genève en 1702. L'ouverture ovale est le cadran argenté révèle successivement de fines figures émaillées multicolores représentant des personnages de scène. Les panneaux sont déplacés en appuyant sur le pendentif. Cette montre est d'une taille impressionnante de 62 mm.

Collection de Hans Wilsdorf  Montre à gousset  Faure 1702

Montre de poche de chevet en émail et or

  • Fabriqué en 1760
  • 36mm
  • Numéro 138

La prochaine montre est connue sous le nom de Montre de chevet et c'est une jumbo 79 mm. Elle a été fabriquée en Angleterre et sonne les heures et les quarts. Elle possède une trotteuse centrale qui n'est pas visible sur la photo ci-dessous. Le boîtier est percé et gravé avec de splendides détails sur l'émail de Genève. Les fleurs sont incrustées en or. Le boîtier et la lunette comportent deux cercles de rubis et de perles.

Collection de Hans Wilsdorf Montre de chevet 1760

 

Montre de poche Louis XV pour chaise de berline

  • Réalisé entre 1750 par Julien Le Roy
  • 110mm
  • Numéro 140.

La montre suivante s'appelle une montre-horloge Lois The 15th Sedan Chair. Cette beauté de fabrication française possède un mouvement d'alarme et est signée par Julien Le Roy de Paris. Elle a été fabriquée en 1750. La montre est à répétition des quarts de lune sur une corde avec un gland argenté et possède une alarme et un calendrier secondaire. Le boîtier et la lunette sont en argent percé et gravé. Cette montre de 110 mm est dotée d'une suspension pivotante qui lui permet de suivre les mouvements de la chaise à porteurs et d'éviter ainsi les blessures.

  Collection de Hans Wilsdorf montre-horloge Julien Le Roy Lois The 15th Sedan Chair

Télescope en verre d'opéra avec montre

  • Réalisé en 1760 par James Cox, Londres
  • Longueur 237mm
  • Numéro 145

Découvrons le télescope en verre d'opéra avec une montre intégrée de l'époque de Louis XVe siècle. Ce télescope a un tube intérieur en bois qui est recouvert d'une laque transparente sur fond doré. Il est décoré d'or percé, de repousse et de travail à ciel ouvert. Les six panneaux dorés contiennent des silhouettes d'oiseaux et d'animaux en émail. La montre à charnière et à bascule au bout est mobile et signée par James Cox, Londres, et a été fabriquée en 1760. La lunette de la montre est cloutée de rubis et le télescope mesure 237 mm de long.

Collection de Hans Wilsdorf Télécoscope de James Cox 1760

Montre à gousset habillée danoise en or

  • Réalisé entre 1750-1760 par I. Iac. Lincke de Copenhague
  • 55mm
  • Numéro 146

Cette montre habillée a un boîtier extérieur qui représente les Trois Grâces avec et la montre est dotée d'un mouvement à répétition.

Collection Hans Wilsdorf Montre danoise en or I. Iac. Lincke de Copenhague.

Chatelaine avec montre à gousset en émail de Genève

  • Réalisé entre 1750-1760
  • Longueur 190mm
  • Numéro 150

Le numéro 150  est une Châtelaine avec une montre en émail de Genève. Cette chatelaine est une montre cariée avec un rare mouvement à répétition à demi-quart qui a été signée par Benjamin Gray et Justin Vullimay à Londres en 1750-1760. La montre a un double boîtier fabriqué à Genève, en or, émaillé et gravé. La Chatelaine a des chainettes qui retiennent un médaillon de cheveux, un fer à cheval porte-bonheur, une clé de montre et une amulette en forme de main. Il mesure 190 mm de long.

Collection de Hans Wilsdorf Chatelaine 1750 1760

Montre-bague Louis XVI

  • Fabriqué en 1770
  • 23mm
  • Numéro 154

Cette montre à anneau de Louis XVI pour hommes a probablement été fabriquée à Genève vers 1770. Elle possède un mouvement à échappement à cylindre avec une répétition qui sonne les quarts d'heure sur une cloche invisible. Le diamètre de la sonnerie est de 23 mm.

Collection Hans Wilsdorf  Montre-bague Louis XVI 1770

Montre à gousset à décimales en argent Directoire

  • Fabriqué en 1793
  • 60mm
  • Numéro 159

Cette montre de poche est vraiment inhabituelle. Elle a été fabriquée en 1793 et a été conçue pour l'ère post-révolutionnaire française. On l'appelle la montre à calendrier républicain Directoire décimal. La montre a une année de douze mois, des mois de trente jours et des jours de dix heures avec des heures de cent minutes. Le cadran représente le nouveau système décimal qui n'a duré qu'un an. Il indique les dix jours de la semaine républicaine, avec leurs noms pittoresques et oubliés. Un petit cadran traditionnel synchronise les cycles classiques de douze heures avec le nouveau jour de dix heures. Cette montre fait 60 mm.

Collection Hans Wilsdorf  montre à calendrier républicain Directoire décimal

Montre à gousset Breguet à deux boîtiers en or et émail

  • Réalisé en 1810 par Abraham-Louis Breguet
  • 57mm
  • Numéro 168

Ce chef-d'œuvre suivant a été réalisé par Abraham-Louis Breguet et porte sa signature secrète sur le cadran du mouvement à cylindre en rubis. Le cadran en émail blanc comporte à la fois des chiffres turcs et occidentaux. L'émail multicolore à l'extérieur de la montre est étonnant, comme vous pouvez le voir clairement. La montre fait 57 mm.

Collection Hans Wilsdorf Montre à gousset Breguet Abraham-Louis 1810

Montre de poche Empire française à remontage automatique en or

  • Réalisé en 1820 par Abraham-Louis Breguet
  • 66mm
  • Numéro 170

La montre suivante est une montre automatique très compliquée, dite Perpétuelle, qui contient un rotor en platine. Elle possède une répétition des heures, des quarts et des minutes, ainsi qu'un calendrier de 31 jours qui indique les phases de la lune. Le cadran guilloché est en argent et contient une aiguille de calendrier centrée. La signature minuscule mais non secrète de Breguet et le numéro de magasin sont gravés sur les deux faces des XII index. Il est tout simplement étonnant de constater que cette montre a été fabriquée en 1820, bien avant la naissance de Hans Wilsdorf.

Collection Hans Wilsdorf Montre  à remontage automatique en or 1820 Abraham-Louis Breguet

Montre de poche habillée "turque" à trois boîtiers

  • Fabriqué en 1824.
  • Mouvement par Rundell & Bridge, Londres.
  • 56mm
  • Numéro 173

Cette montre a un triple boîtier en or qui est très décoré de paysages turcs réalisés dans un magnifique émail de Genève.  La montre est dotée d'un mouvement à répétition des quarts.

Collection Hans Wilsdorf  Rundell & Bridge, London 1824

Montre à gousset automatique en or et émail

  • Réalisé en 1815
  • Mouvement Piquet & Meylan de Genève
  • 55m
  • Numéro 174

Cette prochaine montre est de type répétiteur musical. Elle possède un automate d'une figure mobile qui devient visible en ouvrant le fond. Les figures du recto sont celles de Titus et de Bérénice.

Collection Hans Wilsdorf Montre à gousset Piquet & Meylan  1815

Montre à gousset en or et en émail de forme bonbonnière

  • Réalisé entre 1815-1820
  • 63 mm
  • Numéro 175

Cette montre de l'Empire français est habilement peinte en émail. Le panneau central présente un motif de fruits entouré de 12 segments floraux et entouré de 750 perles.

 Collection Hans Wilsdorf Montre en or Bonbonnière  1815/1820

Montre-pistolet de la restauration française

  • Réalisé en 1820 et signé par Garrand
  • Longueur 125mm
  • Numéro 176

Cette montre pistolet automate en or et émail avec pomander a une montre cachée dans la poignée. Lorsque l'on appuie sur la détente, une fleur de lotus jaillit de l'extrémité du canon et diffuse du parfum.

Collection Hans Wilsdorf Montre pistolet 1820 Garrand

Montre Empire française en forme de mandoline

  • Réalisé entre 1815 et 1820 par Piguet & Meylan, Genève
  • Longueur 130mm
  • Numéro 179

Cette montre en forme de mandoline possède une boîte à musique et des gongs à répétition qui jouent O du Lieber Augustin.

Collection Hans Wilsdorf Montre mandoline Piguet & Meylan 1815/1820

La collection de Hans Wilsdorf : témoin de l'histoire de la montre à gousset 

Que retenir de cette fabuleuse et étonnante collection de Hans Wilsdorf,si ce n'est le génie des Maîtres horlogers qui ont su à travers les siècles améiorer le design, les techniques et les performances des premières montres de poche ? Véritables sources d'inspiration, ces garde-temps intemporels et universels ont su s'imprégner des différentes époques et inspirer les précurseurs de la montre-bracelet tels que Hans Wilsdorf. Ces fabuleuses horlogères de poches sont des trésors de la Haute Horlogerie et témoins du temps passé et elles continuent à susciter, aujourd'hui encore la passion des amateurs de pièces rares. Porter une montre-de-poche-gousset est une valeur sûre et un art de vivre digne d'un gentleman!

Hans Wilsdorf

← Article précédent Article suivant →