❤️ ST VALENTIN : -30% sur la 2e montre 🌹

Le guide du mouvement mécanique de la montre

Le guide du mouvement mécanique de la montre

Depuis son émergence au début du XVIe siècle, la montre mécanique captive les esprits par son savoir-faire artisanal exceptionnel et son mouvement interne d'une délicatesse remarquable. Dans ce guide complet, nous plongerons dans l'histoire fascinante et séculaire des montres mécaniques, depuis la pièce fondatrice qui a déclenché cette révolution jusqu'aux mouvements modernes, manuels et automatiques, qui forgent notre perception aujourd'hui. Nous lèverons le voile sur le fonctionnement complexe d'un mouvement de montre mécanique, tout en discutant des avantages inhérents et de l'entretien minutieux nécessité par ces véritables bijoux du temps.

De la même manière dont les moteurs propulsent nos voitures, les mouvements horlogers sont les mécanismes sophistiqués qui orchestrent chaque battement du cœur temporel de ces instruments d'élégance. Que vous soyez novice explorant l'univers des passionnés d'horlogerie ou déjà initié à ses subtilités, ce guide exhaustif des mouvements de montre vous accompagnera à travers des classifications variées et l'exploration de leurs composants essentiels, et bien plus encore.

Une courte histoire des mouvements horlogers mécaniques 

"L'œuf de Nuremberg" par Peter Henlein en 1510,la première montre

L'histoire des mouvements horlogers mécaniques remonte à l'intriguant "œuf de Nuremberg" créé par Peter Henlein en 1510, souvent considéré comme l'un des premiers exemples de montre portable. Cependant, ces premières montres étaient plus des curiosités que des instruments précis pour mesurer le temps. Arborées comme des accessoires de mode, elles charmaient la noblesse par leur nouveauté et leurs détails ornementaux raffinés.

L'ère des montres de poche, popularisées sous Charles II, a marqué des avancées significatives dans l'horlogerie. L'une des premières percées, vers 1657, fut l'invention du spiral par le scientifique britannique Robert Hooke et le physicien néerlandais Christiaan Huygens. Cette innovation a considérablement amélioré la précision des montres portables. Cependant, la précision moderne ne devint réalité qu'en 1760 avec l'invention du chronomètre de marine par John Harrison.

La montre de poche a régné en maître pendant des siècles, jusqu'à ce que la Première Guerre mondiale appelle à des solutions plus pratiques pour les soldats sur le terrain. Bien que les montres-bracelets existaient déjà, elles étaient principalement portées par les femmes riches comme symboles de statut.

En temps de guerre, où le chronométrage précis était crucial, la montre-bracelet est devenue la préférence en raison de sa praticité et de sa facilité d'utilisation. Cette transition a ensuite propulsé la montre-bracelet dans le domaine de la mode, créant un marché de production de masse et élevant les montres-bracelets au rang d'accessoires de luxe incontournables, aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

Au fil des années, l'horlogerie a connu d'autres avancées majeures. L'une des plus remarquables a été l'invention de la montre à remontage automatique par l'horloger britannique John Harwood en 1923. Cependant, c'est dans les années 1970 qu'une nouvelle révolution a eu lieu avec l'introduction des montres-bracelets à quartz, marquant une étape importante dans l'industrie horlogère.

Qu'est-ce qu'un mouvement mécanique ?

Représentation du mouvement mécanique dessinée, avec différentes couches des éléments d'une montre

Le mouvement d'une montre, souvent décrit comme son cœur battant, est en réalité un mécanisme complexe composé de nombreuses pièces mobiles qui interagissent harmonieusement pour mesurer le temps qui s'écoule. Chaque type de mouvement, également appelé calibre, possède ses propres caractéristiques distinctives. Parmi eux, les plus exceptionnels sont ceux créés en interne par les marques horlogères, connus sous le nom de « mouvements de manufacture ».

Ces mouvements conçus avec une grande minutie reposent sur des décennies voire des générations de savoir-faire horloger suisse transmis de manière précieuse. Ces réalisations internes ont engendré des calibres emblématiques tels que le mouvement 1887 de TAG Heuer et l'El Primero de Zenith, qui ont profondément transformé le paysage de l'horlogerie.

Découverte des mouvements de montre mécanique

Le mouvement de la montre, parfois appelé "calibre", constitue le cœur vibrant de chaque garde-temps. Il alimente un éventail de fonctions, allant du déplacement des aiguilles au chronographe, en passant par les alarmes et d'autres complications horlogères. Le mouvement mécanique, en particulier, se compose d'une orchestration complexe de ressorts et d'engrenages, transformant l'énergie en une mécanique régulée avec une précision méticuleuse. Cela confère à la montre une efficacité exceptionnelle, assurant une mesure précise du temps qui s'écoule.

Pour les artisans horlogers, le mouvement dépasse la simple fonctionnalité. Il incarne une élégance et une splendeur inhérentes au mécanisme interne d'une montre soigneusement conçue, la rapprochant davantage d'une œuvre d'art que d'un simple accessoire.

Que signifie « mouvement mécanique » ?

 Montre à gousset mécanique au boitier or, squelette

En horlogerie, le mouvement mécanique est une notion ancestrale reposant sur l'exploitation ingénieuse d'un ressort métallique enroulé, fréquemment appelé "ressort principal". Ce composant particulier détient la capacité de stocker l'énergie lorsqu'il se déroule à travers une séquence méticuleusement élaborée d'engrenages. Cette énergie se propage ensuite vers une pièce fondamentale appelée "balancier", une roue oscillante munie d'une masse.

Les oscillations régulières du balancier s'articulent étroitement avec un élément nommé "échappement". Celui-ci fonctionne comme une soupape, libérant périodiquement l'énergie accumulée. Ce processus permet la progression continue des aiguilles, orchestrant l'enregistrement précis des heures, minutes et secondes qui marquent la fuite du temps.

Les différents types de mouvements mécaniques pour montres

Un mouvement de montre mécanique est un assemblage complexe de composants mécaniques conçu pour mesurer le temps de manière précise et régulière. Contrairement aux montres à quartz alimentées par une batterie, les montres mécaniques fonctionnent grâce à l'énergie cinétique générée par des ressorts et des engrenages interconnectés. Ces mouvements mécaniques sont le cœur battant des montres, orchestrant le passage du temps avec une combinaison minutieuse de pièces en mouvement.

On distingue deux principaux types de mouvements mécaniques pour montres : manuel et automatique.

Le mouvement manuel

Squelette d'une montre et de son mouvement mécanique

Un mouvement de montre manuel requiert une intervention manuelle pour le remonter. Généralement, le porteur doit tourner la couronne de la montre à la main, souvent une fois par jour, pour lui fournir l'énergie nécessaire au fonctionnement. Ce type de mouvement est le plus ancien et le plus traditionnel dans l'horlogerie. Il est apprécié pour le savoir-faire artisanal impliqué dans sa conception et sa fabrication. Les montres manuelles sont souvent dotées d'un fond transparent qui permet d'admirer la complexité artistique du mouvement à l'intérieur.

Le mouvement automatique

Mouvement automatique d'une montre bracelet

Les montres à mouvement automatique présentent des similitudes avec les montres manuelles, mais elles intègrent des fonctionnalités différentes. Une montre automatique est conçue pour se remonter d'elle-même grâce au mouvement naturel du poignet de son porteur.

L'énergie cinétique générée par les mouvements du poignet est convertie en énergie pour alimenter la montre, éliminant ainsi le besoin d'un remontage manuel quotidien. Tant que la montre est portée régulièrement, elle restera en marche. Les montres automatiques tendent à être légèrement plus épaisses et plus lourdes que les montres manuelles, en raison des composants supplémentaires nécessaires à leur mécanisme de remontage automatique.

La distinction entre un mouvement mécanique et un mouvement automatique

Il ne s'agit pas tant d'évoquer une distinction que de souligner que le mouvement automatique constitue une variante spécifique du premier. Les mouvements mécaniques se divisent principalement en deux catégories : le mouvement à remontage manuel, où l'utilisateur doit régulièrement remonter la montre via la couronne pour en assurer le fonctionnement, et le mouvement automatique, également appelé "à remontage automatique".

Dans ce dernier, le ressort moteur est remonté grâce à un élément nommé rotor, ou masse oscillante. Ce composant, généralement en forme de demi-cercle, se met en mouvement en synchronie avec les gestes naturels du poignet du porteur, ce qui assure un remontage continuel de la montre de manière "automatique".

En revanche, si la montre demeure immobile pendant une période prolongée, comme lorsqu'elle est entreposée dans un coffre-fort ou posée sur une table de nuit, le ressort moteur s'épuisera. Dans ce cas, il sera nécessaire de remonter et de réajuster la montre afin de relancer le processus de chronométrage.

Exploration des divers types de mouvements automatiques de montre

Tous les mouvements automatiques partagent la caractéristique commune d'utiliser un élément mobile, relié à un ensemble d'engrenages, pour remonter le ressort moteur par le biais des mouvements naturels du poignet du porteur. En conséquence, en excluant les éventuelles complications spécifiques intégrées à chaque mouvement, les différences mécaniques dans leur fonctionnement sont minimes.

Cependant, il existe une variation notable au niveau des rotors. La configuration la plus répandue consiste en une masse semi-circulaire fixée au centre, présentant des similitudes avec une lame de hachette. Cette masse peut osciller dans une direction ou dans les deux, et elle couvre approximativement la moitié de la surface arrière du mouvement lorsqu'elle est en position de repos.

Mouvement du micro-rotor 

Dans le paysage horloger, certaines montres optent pour l'utilisation d'un micro-rotor, illustré ci-dessus. Ce composant représente une version plus compacte du rotor semi-circulaire classique, exécutant néanmoins la même fonction.

Cependant, le micro-rotor est intégré à l'intérieur du mouvement au lieu d'être monté à sa surface, ce qui confère une plus grande finesse à l'ensemble mécanique. Piaget, reconnu pour ses créations horlogères ultra-plates, se distingue comme l'un des précurseurs de ce type de rotor.

D'autres maisons horlogères telles que Patek Philippe et Parmigiani Fleurier ont également adopté cette innovation pour leurs montres.

Mouvement du rotor périphérique par Carl F. Bucherer 

Rotor  d'une montre avec vue animée

Un autre concept moins courant est celui du rotor périphérique, adopté notamment par Carl F. Bucherer. Contrairement au rotor conventionnel qui s'articule au centre du mouvement, le rotor périphérique est conçu pour osciller le long des bords ou de la périphérie du mécanisme.

Cette configuration présente un avantage esthétique majeur : le rotor ne masque pas les détails mécaniques enchanteurs situés derrière lui, contrairement à son homologue traditionnel. Carl F. Bucherer a marqué l'horlogerie en devenant le pionnier à intégrer un calibre automatique à remontage périphérique au sein de sa collection régulière.

D'autres maisons horlogères prestigieuses, dont Cartier, Breguet et Vacheron Constantin, ont également adopté cette technologie dans certains de leurs mouvements.

L'origine du premier mouvement automatique

Le pionnier du système de remontage automatique est largement attribué à Abraham-Louis Perrelet, fondateur de la marque horlogère Perrelet, qui a développé un modèle fonctionnel en 1777. Cet exploit a ensuite été amélioré par un inventeur français du nom de Hubert Harton. Sa conception a ensuite été raffinée par Abraham-Louis Breguet, qui a créé les premières montres à remontage automatique commercialisées vers 1780.

Ces montres de poche, surnommées "Perpétuelle" de Breguet , ont pourtant connu une période de déclin vers 1800, en raison de leur fiabilité variable (à noter que les montres de poche ne pouvaient pas bénéficier du mouvement continu du poignet pour remonter le rotor, car elles étaient portées dans une poche). Cependant, avec l'émergence des montres-bracelets pendant la Première Guerre mondiale, les mouvements automatiques ont regagné en popularité.

Le concept de réserve de marche

La réserve de marche d'une montre (parfois également nommée autonomie de fonctionnement) représente la période durant laquelle un mouvement horloger entièrement remonté continuera à maintenir une mesure précise du temps avant de cesser de fonctionner.

Une comparaison avec le domaine automobile est pertinente : imaginez le barillet du ressort moteur comme le réservoir de carburant. Lorsque ce "réservoir" est vide, à savoir lorsque le ressort moteur enroulé a entièrement déployé son énergie et ne peut plus alimenter le mouvement des aiguilles, la montre s'arrête.

Une réserve de marche plus étendue signifie que vous avez moins besoin de vous préoccuper du remontage régulier de la montre. Dans certains cadrans, un indicateur visuel de la réserve de marche est incorporé, tel que le cadran de Grand Seiko montré ci-dessous, ou même à l'arrière du mouvement lorsque visible à travers un fond transparent.

Il est important de noter qu'un tel indicateur est particulièrement utile pour les montres à remontage manuel, car leur énergie se déchargera progressivement, indépendamment de la fréquence à laquelle vous les portez.

À l'inverse, une montre automatique demeurera remontée continuellement, à moins de ne pas être portée pendant une période dépassant sa réserve de marche. (C'est d'ailleurs pourquoi Rolex inclut le terme "Perpétuelle" dans le nom de toutes ses montres à mouvement automatique.)

Les mouvements à quartz et autres mécanismes électroniques évaluent leur autonomie en termes de durée de batterie, plutôt que de réserve de marche.

Comprendre la réserve de marche en horlogerie : Caractéristiques et exemples

La réserve de marche dans le domaine de l'horlogerie est le laps de temps pendant lequel un mouvement horloger peut fonctionner une fois que son ressort de barillet est remonté au maximum. Cela concerne spécifiquement les mouvements mécaniques, qu'ils soient à remontage manuel ou automatique.

Les horlogers de renom, tels que Lange & Söhne, Moser, IWC et Hublot, ont repoussé les limites de cette caractéristique en développant des montres dotées de réserves de marche considérablement plus longues que la normale, allant jusqu'à plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Le calibre Powermatic 80 de la marque Tissot

Par exemple, la célèbre maison horlogère IWC propose des modèles tels que la Portofino avec une réserve de marche impressionnante de 8 jours. De même, la marque Tissot a introduit le calibre Powermatic 80, qui offre une réserve de marche de 80 heures. Cette avancée a été partagée au sein du groupe Swatch, où d'autres marques comme Hamilton bénéficient désormais de cette technologie.

De nos jours, la plupart des mouvements mécaniques de montres offrent généralement une réserve de marche qui oscille entre 40 et 50 heures. Cependant, de nombreux horlogers se distinguent en développant des mouvements capables de stocker de l'énergie bien au-delà de la moyenne du secteur.

Un cas remarquable est celui de la marque Panerai, dont tous les mouvements de manufacture garantissent une réserve de marche d'au moins trois jours, soit 72 heures. Certains de leurs modèles parviennent même à atteindre une impressionnante réserve de 10 jours.

Dans le registre de l'innovation, le premier mouvement de manufacture d'Oris, le Calibre 110, est notable pour sa réserve de marche exceptionnelle de 10 jours. Cette durée de stockage d'énergie est rendue possible grâce à diverses avancées dans le design horloger.

De plus, IWC présente le calibre automatique 52010, qui offre une réserve de marche de 192 heures, soit huit jours. Ce mouvement se distingue par sa capacité à maintenir son fonctionnement pendant une période prolongée.

Parmi d'autres exemples, Parmigiani Fleurier produit une montre Kalpa Hebdomadaire équipée d'un mouvement à remontage manuel avec une réserve de marche de huit jours. Le nom de ce modèle, "Hebdomadaire", souligne qu'il nécessite seulement un remontage hebdomadaire pour maintenir son fonctionnement. 

Hublot MP-05 Laferrari et ses 11 barillets, avec la petite visseuse qui permet de les remonter

 La Hublot MP-05 Laferrari avec ses 11 barillets, et la petite visseuse pour les remonter

Un record exceptionnel a été établi par Hublot avec sa montre MP-05 Laferrari Aperta, offrant une stupéfiante réserve de marche de 50 jours. Cette prouesse est rendue possible grâce à l'intégration de 11 barillets en série. Pour remonter ces barillets, le propriétaire utilise une petite visseuse électrique, ce qui souligne l'ingéniosité de l'innovation horlogère.

L'indicateur de réserve de marche sur le cadran de la montre joue un rôle crucial. Souvent, une aiguille spéciale se déplace entre les positions "zéro réserve de marche" et "réserve de marche maximale", fournissant ainsi une indication visuelle du niveau de réserve restant.

La réserve de marche est particulièrement appréciée par ceux qui dépendent de la précision de leur montre pour leurs activités. En effet, lorsque la réserve de marche diminue, la montre peut perdre de sa précision et accumuler du retard.

Une marque qui a fait de l'indicateur de réserve de marche sa signature est Lange & Söhne. Même sur des cadrans complexes comme celui de la "1815 Rattrapante Perpetual Calendar", l'indicateur de réserve trouve une place de choix à midi, affichant fièrement les termes "AUF" et "AB", indiquant respectivement "Remontage" et "Descendu".

La réserve de marche dans l'horlogerie représente donc non seulement une prouesse technique, mais aussi une fonctionnalité utile pour les amateurs de montres exigeant une précision optimale dans leur quotidien.

Qu'est-ce qu'un mouvement à quartz ?

vue sur la moitié d'une montre avec les aiguilles des minutes et des heures , l'aiguilles des secondes tournent avec un calibre mécanique à gauche et à quartz à droite

A gauche : Mouvement mécanique, à doite : mouvement à quartz

Un mouvement à quartz diffère de son homologue mécanique en évitant l'utilisation d'un barillet à ressort, au profit d'une petite pile. Cette pile émet une charge électrique qui traverse un circuit intégré relié à un cristal oscillant en quartz, taillé dans une forme similaire à celle d'un diapason. Ce cristal vibre à une vitesse extrêmement élevée, environ 32 768 vibrations par seconde.

Cette fréquence est considérablement plus élevée que les 3 à 4 oscillations par seconde généralement offertes par les mécanismes oscillants des montres traditionnelles. La vibration du cristal à une telle rapidité permet de générer un mouvement très précis des aiguilles.

En conséquence, les montres à quartz affichent une précision exceptionnelle, souvent dans la plage de -/+ 5 secondes par mois. En comparaison, les mouvements mécaniques sont considérés comme précis s'ils affichent un écart de quelques secondes par jour.

De manière simplifiée : Si vous devez parfois changer la pile de votre montre, c'est qu'elle fonctionne avec un mouvement à quartz.

L'innovation du mouvement à quartz a été en grande partie pionnière par les horlogers japonais. La première montre à mouvement à quartz fut la Seiko Astron, introduite en 1969 avec le calibre révolutionnaire 35A. Cette innovation a marqué un tournant majeur dans l'industrie horlogère.

Le mouvement Spring Drive de Seiko : quartz ou mécanique ?

Vue sur le mécanisme de la montre-bracelet Grand Seiko F9

Plongeant au cœur de l'innovation horlogère, le mouvement Spring Drive de Seiko incarne une fusion unique entre la précision du quartz et l'élégance mécanique. Introduit en 1999, le calmibre Spring Drive de Seiko se situe en réalité à mi-chemin entre les mouvements mécaniques et les mouvements à quartz. Cette technologie hybride combine l'effet de couple caractéristique des montres mécaniques traditionnelles avec la précision élevée des montres à quartz.

Dans le calibre Spring Drive, l'énergie est produite par un ressort moteur qui peut être remonté manuellement via la couronne ou automatiquement par les mouvements naturels du poignet. Le rotor, également appelé "roue coulissante", tourne à grande vitesse, engendrant un faible courant électrique. Ce courant est ensuite transmis à un oscillateur à quartz vibrant à une fréquence de 32 768 Hz.

Ce signal électrique est ensuite comparé à la vitesse de la roue coulissante par un circuit intégré (CI), qui régule la rotation de la roue coulissante à l'aide d'un frein magnétique. La fréquence électromagnétique régulée est ensuite transférée au mécanisme horloger pour animer les aiguilles de la montre avec une précision extrême.

L'utilisation de la lumière du soleil comme source d'énergie

Citizen-Eco-Drive, énergie solaire

Certaines marques horlogères intègrent des mouvements à quartz dotés de piles rechargeables qui sont alimentées par des cellules solaires activées par diverses sources de lumière extérieure, pas seulement les rayons du soleil, bien que le terme générique "à énergie solaire" soit couramment employé pour les désigner. L'un des exemples les plus notables et réussis de cette technologie est la série Eco-Drive développée par Citizen, un horloger japonais, dès 1976.

Le premier modèle commercialisé était la Citizen Crystron Solar Cell, une montre analogique alimentée par la lumière. À l'époque, la durée de vie de la batterie de ces premiers modèles était limitée, incitant Citizen à continuer d'améliorer la technologie. En 1986, ils ont lancé une montre qui pouvait fonctionner pendant huit jours avec une seule charge de lumière, et en 1995, une autre capable de fonctionner pendant six mois avec une seule charge.

Les montres Citizen Eco-Drive ont été présentées en 1996 avec le calibre 7878, révolutionnant le domaine. Cette technologie consiste à utiliser un cadran translucide avec une cellule solaire montée en dessous, permettant à la lumière de passer à travers. Cette cellule solaire alimente la batterie lithium-ion du mouvement positionné en dessous.

Si votre choix de montre est guidé par des considérations environnementales, il est important de noter que les mouvements à énergie solaire, tels que l'Eco-Drive, sont plus écologiques que les mouvements à quartz traditionnels, car ils réduisent considérablement le nombre de piles usagées dans les décharges.

Composants essentiels et fonctionnement d'un mouvement de montre 

Ensemble balancier à ressort libre Calibre 0200 Citizen

Plongez dans l'univers horloger en découvrant les composants essentiels et le fonctionnement élaboré qui animent le cœur d'une montre : son mouvement. Explorez la mécanique qui donne vie au passage du temps et à l'élégance intemporelle des montres.

La platine

C'est une plaque métallique, souvent en forme de disque, sur laquelle les autres éléments du mouvement sont assemblés. Généralement en laiton, mais parfois en matériaux comme l'argent allemand ou l'or, la platine sert de base solide pour la construction du mouvement. Elle est fixée aux ponts par des vis, ces derniers maintenant en place les roues, les engrenages et divers autres composants du mécanisme.

Le ressort moteur

Ce ressort en forme de ruban tordu est la principale source d'énergie d'une horloge ou d'une montre. En s'enroulant autour de son axe, le ressort moteur accumule de l'énergie potentielle. Cette énergie est libérée à mesure que le ressort se détend, mettant en mouvement les différentes roues du mouvement par l'intermédiaire du train de rouages.

Généralement long de 20 à 30 cm, le ressort moteur est abrité dans un barillet de ressort denté pour éviter qu'il ne se déroule complètement. Pour augmenter la réserve de marche du mouvement, un barillet supplémentaire peut être intégré. Le pont du barillet, qui soutient cet ensemble, représente la deuxième plus grande partie du mouvement

La couronne

La couronne est une roue située à l'extérieur de la montre, reliée à une tige. Dans une montre à remontage manuel, elle permet de remonter le mouvement en tournant la couronne. Dans une montre à remontage automatique, la couronne permet non seulement de régler l'heure, mais aussi de remonter le mouvement en cas de besoin.

Le train d'engrenages ou train de roues

Le train d'engrenages ou train de roues est un ensemble d'engrenages interconnectés qui transmettent l'énergie du ressort moteur aux différentes parties du mouvement, y compris à l'échappement. Chaque engrenage dans le train d'engrenages est calibré pour maintenir la précision du mouvement tout en transmettant l'énergie de manière cohérente.

L'échappement 

Dessin représentant l'échappement d'une monte, deux rouages dentés

L'échappement agit comme un dispositif de régulation et de libération d'énergie. Il convertit l'énergie du train d'engrenages en impulsions contrôlées qui sont transmises au balancier, permettant ainsi au mouvement de mesurer le temps avec précision.

Le balancier 

Le balancier est une roue lestée qui oscille d'avant en arrière à une fréquence constante. Régulé par l'échappement, les oscillations du balancier, également appelées battements, sont ce qui fait avancer les aiguilles de la montre. Le balancier est monté sur un "spiral", qui est un ressort enroulé en forme de spirale, contrôlant la fréquence du balancier et donc la vitesse à laquelle la montre mesure le temps.

Les bijoux ou roulements de bijoux 

Roulement de bijoux animé du mécanisme de montre de FP_Journe

Les bijoux ou roulements de bijoux sont de petites pièces en rubis synthétique ou en saphir synthétique. Ils sont insérés dans des emplacements spécifiques du mouvement, tels que l'échappement, le balancier et le train d'engrenages, pour réduire les frottements. Ils contribuent à la durabilité et à la précision du mouvement en minimisant l'usure.

Le rotor

Rotor de montre animé

Le rotor, présent uniquement dans les mouvements automatiques, est une masse semi-circulaire lestée qui remonte le ressort moteur. Il se déplace grâce aux mouvements naturels du poignet du porteur, ce qui entraîne le remontage du mouvement. Les rotors sont souvent fabriqués à partir de métaux lourds comme l'or, le tungstène ou le platine pour assurer un remontage efficace.

Une ébauche

Ebauche d'une montre, le support pour les différents composants

Une ébauche est un ensemble partiel de composants de mouvement, tels que les platines, les ponts, les roues et les barillets. Cependant, elle ne comprend pas les éléments essentiels tels que l'échappement, les aiguilles et le ressort moteur. Les horlogers peuvent utiliser des ébauches comme base pour créer des mouvements personnalisés en ajoutant les éléments manquants.

Que signifie « fabrication » lorsqu’il est appliqué à un mouvement horloger ?

Lorsqu'il est appliqué à un mouvement horloger, le terme « fabrication » signifie la conception et la production de l'ensemble des composants d'un mouvement de montre au sein de l'entreprise horlogère elle-même. Cela englobe la création de toutes les pièces nécessaires au fonctionnement du mouvement, allant de la platine et du rotor jusqu'au spiral et aux vis.

Dans une définition stricte, un mouvement de manufacture est donc un mouvement entièrement réalisé en interne, sans faire appel à des composants provenant d'autres fournisseurs.

Maison horlogère de Zenith, vue intérieure

Manufacture Zenith

Selon une définition légèrement plus étendue, plusieurs marques horlogères peuvent être qualifiées de fabricants, qu'elles conçoivent la totalité ou la majorité de leurs mouvements en interne. Des noms tels que Jaeger-LeCoultre, Vacheron Constantin et Zenith entrent dans cette catégorie, avec la création de mouvements internes, voire l'utilisation de composants externes assortis de modules internes pour ajouter des complications à leurs montres.

D'autres horlogers, à l'instar de Breitling, TAG Heuer et Oris, adoptent une approche mixte en employant à la fois des mouvements conçus en interne et d'autres provenant d'acteurs extérieurs. Dans ce dernier cas, le terme "propriétaire" est souvent utilisé, se rapportant aux mouvements spécifiques développés pour ces marques en collaboration avec des fournisseurs externes conformément à leurs directives.

L'utilisation de ce terme reflète la diversité des pratiques dans l'industrie horlogère, allant des marques qui produisent l'ensemble de leurs mouvements en interne aux autres qui collaborent avec des partenaires pour réaliser des mouvements exclusifs et adaptés à leur identité et à leurs besoins.

D'où les entreprises horlogères tirent-elles leurs mouvements si elles ne les fabriquent pas elles-mêmes ?

Affiche représentant un parapluie avec l'enseigne Swatch et en dessous des noms de grandes marques horlogères , tel Tissot, oméga, Blancpain...

Si une entreprise horlogère ne fabrique pas ses propres mouvements, elle se procure généralement ces mouvements auprès de fournisseurs spécialisés dans la fabrication de mouvements horlogers. Voici quelques exemples de fournisseurs de mouvements :

ETA (Swatch Group)

ETA est l'un des fournisseurs les plus connus et influents dans l'industrie horlogère. Appartenant au Swatch Group, ETA fournit une variété de mouvements mécaniques et à quartz à de nombreuses marques horlogères, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du groupe.

Sellita

Sellita est un autre fournisseur suisse de mouvements mécaniques qui fournit des calibres à de nombreuses marques horlogères. Il est devenu plus important en tant que fournisseur, en particulier depuis que ETA a réduit ses ventes à des entreprises externes.

La Joux-Perret

Cette société suisse, détenue par le groupe Citizen du Japon, se spécialise dans les mouvements et modules compliqués. Elle fournit des mouvements à des marques telles que Carl F. Bucherer, Baume & Mercier, Arnold & Son et Angelus.

Vaucher

Techniquement affilié à Parmigiani Fleurier, Vaucher est un fournisseur de mouvements haut de gamme qui fournit des mouvements à d'autres marques telles qu'Hermès et Richard Mille.

Miyota

Basée au Japon et appartenant à Citizen, Miyota fournit des mouvements mécaniques et à quartz à des marques horlogères suisses et japonaises, souvent à l'extrémité abordable du marché.

Ces fournisseurs produisent une gamme de mouvements qui sont ensuite utilisés par différentes marques horlogères. Les marques peuvent choisir de personnaliser, de modifier et de renommer ces mouvements en fonction de leurs besoins et de leur identité de marque.

Qu'est-ce qu'un mouvement squelette ?

Montre-bracelet au cadran squelette, montre de Arnold & Son UTTE Skeleton

Un mouvement squeletté, également connu sous le nom de mouvement ajouré, est un type de mouvement mécanique de montre dans lequel une grande partie des composants a été découpée, sculptée ou évidée pour révéler les parties internes du mécanisme.

L'objectif est de créer une esthétique visuellement captivante en exposant les éléments internes du mouvement, tels que les engrenages, les ponts, les rouages et autres pièces, à travers un cadran transparent ou un verre saphir au dos de la montre.

Cette technique de décoration horlogère permet aux observateurs d'admirer la complexité, la précision et l'interconnexion des différentes pièces en mouvement à l'intérieur de la montre.

Les mouvements squelettés sont souvent associés à un haut niveau d'artisanat et de savoir-faire, car la découpe précise des composants exige une grande habileté et une attention minutieuse aux détails.

L'effet esthétique d'un mouvement squeletté peut varier en fonction du design, de la disposition des composants et des motifs de découpe. Certains mouvements squelettés offrent une vue complète et détaillée de toutes les parties internes, tandis que d'autres peuvent présenter des motifs ajourés plus complexes et artistiques.

Les mouvements squelettés ajoutent une dimension artistique aux montres mécaniques, en combinant la fonctionnalité technique avec une esthétique raffinée. Ils sont souvent très appréciés des passionnés d'horlogerie pour leur beauté visuelle et leur exposition des compétences horlogères.

Les différentes décorations sur les mouvements

Le coût d'une montre inclut une part importante liée à son mouvement, et la manière dont ce mouvement est décoré influence le prix de sa fabrication. De nombreuses techniques décoratives, bien que dérivées d'utilités pratiques passées, jouent maintenant un rôle esthétique essentiel dans l'horlogerie de haute qualité.

Autrefois destinées à empêcher la poussière d'entrer et de perturber les mécanismes du mouvement, ces textures appliquées aux composants tels que les ponts et les platines étaient une nécessité.

De nos jours, alors que les boîtiers sont mieux protégés contre la poussière et l'eau, et que les montres possèdent souvent des fonds transparents en saphir pour exposer le mouvement, ces techniques traditionnelles restent importantes, principalement pour leur caractère ornemental. Elles ajoutent une valeur significative à la montre dans son ensemble, soulignant le savoir-faire artisanal du créateur.

Les mouvements de montre peuvent être décorés de différentes manières pour ajouter une touche esthétique et valoriser le savoir-faire artisanal. Voici quelques-unes des techniques de décoration couramment utilisées sur les mouvements de montre :

Côtes de Genève (Vagues de Genève)

Vue interne et animée sur les côtes de geneve d'une montre

Des lignes parallèles ou semi-circulaires sont abrasées sur la surface des grandes pièces du mouvement, comme les ponts et les platines. Cette technique ajoute une texture ondulée et régulière, et elle est très répandue dans l'horlogerie suisse.

Perlages (Grainage circulaire)

Technique de perlage animé d'une montre

Ce motif consiste en une série de petits cercles superposés, réalisés à l'aide d'un outil abrasif rotatif. Les perlages ajoutent une texture circulaire et régulière aux surfaces des composants.

Anglage (Chanfreinage)

Technique d'anglage animé sur le mécanisme d'une montre

Cette technique implique le limage des bords des pièces à des angles droits nets, suivis d'un polissage pour obtenir une brillance élevée. Cela crée des bords biseautés et polis qui ajoutent de la dimension aux pièces.

Vis Bleuies

Vue sur le mécanisme interne d'une montre avec vue sur les vis bleuies

Les vis utilisées pour maintenir ensemble les composants du mouvement peuvent être chauffées à des températures élevées lors du processus de trempe, ce qui leur donne une teinte bleue caractéristique. Cela ajoute une touche de couleur et d'élégance aux mouvements.

Gravures

Vue sur les gravures des composants d'une montre

Les composants tels que les rotors peuvent être ornés de gravures, notamment le nom de la marque ou d'autres motifs artistiques. Les gravures ajoutent une personnalisation visuelle au mouvement.

Polissage miroir

Certaines surfaces, comme les vis et les parties métalliques, peuvent être polies à un niveau extrême pour obtenir un fini miroir qui reflète la lumière de manière spectaculaire.

Poinçonnage

Les mouvements de certaines marques peuvent porter des poinçons spécifiques, signe de leur qualité et de leur authenticité.

Émaillage champlevé

L'émaillage champlevé implique de creuser des creux dans une plaque de métal pour recevoir l'émail. Chaque couleur d'émail est cuite séparément après application, suivie d'un ponçage une fois l'émail durci. Cette technique dérivée de l'émail cloisonné offre des résultats d'une grande finesse appréciée. 

Émaillage cloisonné

Dans la technique de l'émail cloisonné, les motifs sont encadrés par des fils métalliques fins ou des fils d'or fixés sur la surface. L'émail est ensuite placé dans les espaces ainsi délimités. Jusqu'à 60 couches d'émail peuvent être appliquées, nécessitant 15 cuissons pour obtenir les couleurs souhaitées. Après polissage, les fils métalliques et le motif en émail sont mis en valeur.

Squelettage

Comme mentionné précédemment, c'est le processus de découpe et de sculpture de certaines parties du mouvement pour créer un design ajouré et offrir une vue dégagée des composants internes.

Qu'est-ce qu'un mouvement chronomètre ?

Montre-bracelet, cuir noir, de Parmigiani Fleurier  Toric Tecnica remontage manuel et 3 complications : un calendrier perpétuel, un tourbillon et une répétition minutes.

Le terme "chronomètre" a évolué dans le domaine horloger. À l'origine, il désignait tout instrument conçu pour mesurer le temps avec une grande précision. Cependant, de nos jours, dans l'horlogerie, un "chronomètre" se réfère généralement à une montre qui satisfait à des critères stricts de précision établis par un organisme de certification.

L'organisme de certification le plus notable est le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres), une institution suisse à but non lucratif. De nombreux fabricants de montres de luxe soumettent leurs montres au COSC pour obtenir la certification de "chronomètre".

Pour mériter cette certification, un mouvement mécanique doit passer une série de tests de 15 jours dans différentes positions et doit atteindre des critères de précision spécifiques.

Par exemple, pour les montres mécaniques, la moyenne quotidienne de déviation de temps doit se situer entre -4 et +6 secondes. Le COSC teste également les mouvements à quartz en utilisant des critères différents.

Obtenir la certification de "chronomètre" du COSC est une marque de précision et de qualité dans l'industrie horlogère. Seulement environ 3 % de la production horlogère suisse obtient cette certification, soulignant ainsi la précision exceptionnelle de ces montres.

Certificat de chronomètre COSC

Certaines maisons horlogères ont défini des critères d'excellence chronométrique encore plus exigeants que ceux du COSC. L'exemple emblématique est la certification "Master Chronometer" d'Omega. Cette certification combine la certification COSC pour le mouvement avec des tests supplémentaires effectués par l'Institut suisse de métrologie (METAS) pour la montre finale. La tolérance de variation quotidienne pour la certification "Master Chronometer" est de 0 à +5 secondes, soit une plage plus étroite que les 10 secondes du COSC.

Parmi les huit critères de test du METAS, la résistance magnétique de 15 000 gauss est particulièrement remarquable, étant une norme que très peu de montres peuvent satisfaire.

D'autres marques ont également mis en place leurs propres programmes de certification et de tests internes, avec des normes de précision chronométrique plus strictes que celles du COSC.

Par exemple, Patek Philippe attribue son propre "Patek Philippe Seal" aux montres dont les calibres affichent une variation quotidienne de -3 à +2 secondes.

Grand Seiko décerne son label "Special Standard" aux mouvements mécaniques atteignant une variation de +2/-4 secondes par jour.

Rolex, quant à elle, utilise une désignation spéciale appelée "Chronomètre Superlatif". Cette désignation est réservée aux montres testées à la fois par le COSC et par l'équipe interne de Rolex, garantissant une variation quotidienne de +/-2 secondes.

Ces critères plus stricts témoignent de l'engagement de ces marques envers la précision chronométrique exceptionnelle et soulignent leur position de leader dans l'industrie horlogère de luxe.

Élégance fonctionnelle au quotidien : Les avantages des montres mécaniques de luxe

Gros plan sur un poignet d'un homme à costume portant une Montre Rolex

Affirmez votre style avec sophistication chaque jour : plongez dans le monde intemporel des montres mécaniques de luxe. Le mariage parfait entre esthétique et fonctionnalité vous attend.

Durabilité et longévité

Les montres-bracelets mécaniques de luxe sont méticuleusement conçues pour résister à l'épreuve du temps, offrant une durabilité exceptionnelle. Avec les soins et l'entretien appropriés, elles peuvent demeurer fonctionnelles tout au long de votre vie.

Éco-friendly et sans piles

L'un des avantages les plus marquants des montres mécaniques haut de gamme est leur caractère éco-responsable. Vous n'aurez jamais à vous inquiéter du remplacement régulier de piles, contribuant ainsi à réduire les déchets électroniques. En les maintenant correctement remontées, ces montres continueront de fonctionner avec précision.

Rituel quotidien apaisant

La pratique de remonter manuellement votre montre mécanique chaque jour peut devenir un rituel apaisant. Prendre quelques instants pour interagir avec votre montre ajoute une dimension réfléchie à votre routine quotidienne, ce qui peut avoir des effets positifs sur votre bien-être.

Esthétiquement raffinées

Les montres mécaniques de luxe sont de véritables œuvres d'art horlogères. Leur mouvement complexe et précis, associé à un design minutieusement travaillé pour le cadran et la lunette, en fait des pièces esthétiquement exquises. Porter une telle montre est une déclaration de style et d'appréciation de l'artisanat exceptionnel.

Investissement en style

Ces montres représentent bien plus qu'un simple accessoire de mesure du temps. Elles sont également un investissement en termes de style et de sophistication. Les montres mécaniques de luxe ont une valeur intrinsèque qui peut même augmenter avec le temps, en faisant des pièces convoitées par les collectionneurs et les amateurs d'horlogerie.

En somme, les montres mécaniques de luxe offrent une combinaison enviable de durabilité, de caractère éco-responsable, de rituel quotidien gratifiant, d'esthétique raffinée et d'investissement en style. Choisir de porter une telle montre, c'est opter pour l'alliance parfaite entre fonctionnalité et élégance intemporelle.

La montre mécanique : Un chef-d’œuvre d'art et de technologie horlogère

La montre mécanique incarne l'union parfaite entre l'art et la technologie. À travers son mouvement complexe et minutieusement élaboré, elle témoigne du savoir-faire artisanal exceptionnel de l'horlogerie. Chaque composant, du ressort moteur au balancier en passant par les engrenages et les bijoux, joue un rôle crucial dans la création de cet instrument qui transcende la simple mesure du temps pour devenir une œuvre d'art en soi.

Les mouvements squelettés, avec leurs structures délicates et leurs détails élaborés, offrent une vision intime du cœur de la montre, captivant l'observateur par leur beauté et leur complexité. Les techniques de décoration, comme les côtes de Genève, le perlage et le bleuissement des vis, ajoutent une dimension esthétique et symbolique à ces chefs-d'œuvre mécaniques, rappelant les origines historiques et pratiques de l'horlogerie.

La quête de la précision chronométrique se reflète dans les certifications rigoureuses et les critères d'excellence établis par certaines maisons horlogères. Alors que le COSC définit des normes précises, des marques prestigieuses telles qu'Omega, Patek Philippe, Grand Seiko et Rolex élèvent ces standards en cherchant l'excellence dans chaque aspect de leurs mouvements.

Ces efforts témoignent non seulement de la recherche de la perfection, mais aussi de la volonté de créer des montres mécaniques qui dépassent les attentes et repoussent les limites de la précision et de l'artisanat.

Ce que l'on peut retenir de la montre mécanique

La montre mécanique va au-delà de sa fonction de mesure du temps. Elle incarne un héritage horloger, symbole de créativité et d'excellence. Chaque mouvement est un poème mécanique racontant l'histoire de son créateur, inspirant les passionnés. Sa conception demande une expertise minutieuse, chaque composant assemblé avec précision pour créer des chefs-d'œuvre de fiabilité.

Témoin de l'évolution horlogère, elle lie passé et présent à travers ses mécanismes complexes. Explorez les montres gousset mécaniques sur la boutique Bao pour saisir cette essence. Une gamme traditionnelle et soignée vous y attend, quels que soient vos intérêts.

Si vous êtes passionné par l'univers des montres gousset mécaniques, vous pouvez explorer une sélection variée et spécialisée sur la boutique spécialisée de montre de poche gousset. Cette boutique en ligne propose une gamme de montres gousset mécaniques, chacune portant en elle l'essence de l'horlogerie traditionnelle et de l'artisanat méticuleux. Que vous soyez collectionneur ou simplement admirateur de l'élégance intemporelle, vous y trouverez sûrement des pièces qui captiveront votre attention.

Trouver votre style de montre à gousset

Service client 7/7

Paiements Sécurisés

Livraison Offerte

Satisfait ou Remboursé

Nous utilisons des cookies pour nous assurer que nous vous offrons la meilleure expérience sur notre site.

Livraison Offerte

ACHAT SÉCURISÉE

Livraison Rapide

Retour disponible

Garanti 2 ans