La montre à gousset portée par les femmes

Publié par Montredepoche Gousset le

La montre à gousset portée par les femmes

On a pour habitude de croire que les montres à gousset sont faites pour les hommes, et bien c'est totalement faux ! Autant que les montres-bracelet furent inventés pour les femmes car les hommes s'étaient "accaparés" sans juste droit le port de la montre à chaine au gilet, les premières montres portatives furent également en premier lieu conçu pour être portées en bijou par les femmes.

L'évolution de la montre de poche et de la fameuse poche de gousset du gilet entacha davantage sa réputation d'être portée par les longues tenues féminines qui étaient généralement composées de robes et laissaient peu d'aisance pour y accrocher une montre. Mais c'était sans compter sur l'imagination et la créativité féminine qui à sa manière a inventé son prore style pour porter la montre de poche. C'est ce que nous allons découvrir au sein de cet article qui vous embarque (encore une fois) pour une découverte historique de la montre à gousset d'un point de vue féminin !

Que vous désirez vous imprégner d'un style vintage pour un look authentique, une reconstitution historique ou pour suivre le pas des femmes ayant fait évoluées la montre de poche à travers l'histoire, cet article développant les différentes façons de porter la montre à gousset chez la femme est fait pour vous ! 

Histoire de la montre à gousset portée par les femmes

On parle davantage des différentes manières de porter sa montre de poche au masculin comme si les hommes étaient les seuls à en porter, et pourtant la montre à gousset est un bijou également porté par la gente féminine et ce, depuis le début de l’invention de la montre de poche. La montre gousset d’aujourd’hui a suivi le cours de l’histoire avec une évolution plus moderne mais qui s’apparente aux versions originales et gardant leur authenticité.

Portée à la ceinture, en pendentif, la montre de poche est historiquement portée par les femmes, accrochée à leur chatelaine, par les épingles de revers qui offrent une possibilité de présentation classique et originale de la montre de poche ainsi qu’en pendentif collier avec les traditionnelles chaînes à maillons ou rubans.

Outre les différents styles de montres de poche ainsi que les différentes manières de les porter, les femmes ont également adopté plusieurs façons supplémentaires de porter leur montre et qui ont évolué tout au long des siècles. De nombreuses femmes adaptent des chaînes de style Albert et Double Albert en colliers, en utilisant comme pendentifs des foulards, des médaillons et d'autres bijoux, telle la montre à gousset sur les "gouttes". Aujoud’hui, la montre de poche se porte au gré de ses envies, défiant tous les codes vestimentaires en s’adaptant à la femme moderne et élégante portée en un style classique ou décontracté.

Porter la montre à gousset à la chatelaine

Au XVIe et XVIIe siècles, les hommes portaient leur montre à gousset autour du cou grâce à un cordon ou une chaîne, à l’image d’Henri VIII et les femmes en pendentif autour du cou ou de la gaine. Les femmes portaient sur leur robe, une chatelaine, à laquelle était accrochée une montre à gousset avec la clé de manivelle ainsi qu’une petite boite pour des objets usuels.

Chatelaine et ses chaines

La chatelaine était constitué de métaux, tels de l’acier, de l’or et ce style a perduré jusqu’au XIXe siècle. L’historien, avocat, poète et critique d’art français, Roger MILES, dans les années 1895, définit la chatelaine, comme étant pour lui, «ce bijou exquis que les femmes du XVIII° siècle pendaient par un crochet à leur ceinture et à l extrémité duquel un mousqueton retenait la montre ou le cachet ou quelquefois un minuscule flacon d'odeur".

Chaîne de montres et breloques

La chatelaine, un objet utilitaire

Avant de devenir un accessoire décoratif accroché à la ceinture des femmes élégantes de l’époque, la chatelaine était à l’origine un objet courant et utilitaire de la femme. Elle s’attachait telle une broche à la ceinture, sur le haut d’une jupe ou le bas d’un corsage, se balançant sur le devant ou le côté. Certaines femmes en portaient deux sur chaque côté de leur robe surtout lors de leurs déplacements où les breloques nombreuses et utilitaires y étaient accrochées entre autres : la montre à gousset, un petit flacon de parfum et de sel, un médaillon, le nécessaire à couture et des clés. La chatelaine, était un cadeau que l’homme offrait à son épouse lors du mariage. Il y accrochait les clés de sa nouvelle maison qui étaient un signe de richesse, d’appartenance à une demeure. La chatelaine était également un bijou révélateur du rang social.

Pour anecdote, ce n’est qu’en 1828/1829 que «la chatelaine» , en tant que « maitresse d’un château» est entrée en service par une chaîne à laquelle était accroché une clé. Porter une chatelaine c’était comme cultiver l’idée d’être un jour la chatelaine de son propre château.

Châtelaine

Evolution de la chatelaine

Lors de la période de la Régence, allant de 1795 à 1830, la mode a évolué, les tenues féminines se voulaient serrés à la taille. La femme portait alors leur montre gousset avec une chaîne drapée sur une bande, ceinture, de taille, en un style appelé la chatelaine Macaroni. La montre gousset pouvait être attachée à la taille par un petit crochet de montre avec une une longue chaîne drapée autour du corps.

Montre châtelaine de l'impératrice Eugénie

De nos jours, de nombreuses montres à gousset sont vendues avec des breloques mais uniquement décoratives et bien éloignées des breloques et kits d’accessoires utilitaires de l’époque. La mode de la chatelaine a évolué, jusqu’à devenir qu’une simple épingle avec un crochet. Cette épingle se portait en broche et se présentait en forme diverses, se déclinant sous forme géométrique, animale ou florale. La montre broche était un style qu’ont adopté les infirmières pour des raisons essentiellement pratiques car non seulement le fait de mettre la main dans une poche salissait le cadran de la montre mais cela prenait du temps.

Montre châtelaine de la princesse Mathilde

Porter la montre de poche gousset avec les éplingles de revers

Les épingles à revers prennent l’apparence d’une aiguille longue et fine, avec à leur extrémité un fermoir métallique, fixe ou mobile selon les modèles. Elle est constitué d’argent, cuivre, or ou tout autre métaux et se positionne au gré de vos envies sur votre vêtement. Les épingles de revers étaient parmi une des premières formes de présentation des montres pour les femmes. Elles sont apparues avant les années 1850 et ont été souvent utilisées tout au long des années 1950. Le dos de chaque épingle comporte un petit fermoir ou crochet qui est relié à la boucle de la montre.

Comment porter sa montre de poche avec une épingle de revers ?

Comme la montre est fixée aux vêtements du porteur, les épingles de revers sont généralement associées à des montres petites et plus légères afin d’éviter tout affaissement du matériau et le risque d’abimer le vêtement. Par épingle au revers, la montre de poche fixée au chemisier d'une femme se décline comme une broche et un véritable bijou sur le vêtement, que l’on va priviligier uni, de façon à faire ressortir la montre gousset. Sur une veste, un corsage (la tenue de l’époque) ou encore sur une robe, l’épingle à revers était facile à fixer, se positionnant au gré de ses envies ou de la tendance du moment.  

Les épingles de revers peuvent également être utilisées comme pendentifs sur les colliers. La tendance des femmes à porter moins souvent des broches a conduit à revisité l’épingle à revers, qui s’est converti en version plus moderne, en pendentif collier dans les années 1960.

L’épingle à revers, un accessoire pour la montre de poche gousset

Une épingle de revers comporte une goutte sur la partie inférieure de l'épingle qui se termine par un petit fermoir pivotant qui fixe solidement votre montre (ou tout autre objet décoratif) à l'épingle et permet également à la montre de tourner. Ces émerillons sont des éléments traditionnellement utilisés avec les montres de poche sur la plupart des chaînes de montres de poche anciennes et sont également idéaux sur les épingles de revers pour une attache sûre et fiable. Contrairement à la plupart des modèles de fermoirs plus modernes, ils ne comportent pas de petits loquets à tirer vers l'arrière, mais une partie de la section ovale du "clip" s'enfonce dans la trouvaille, vous permettant ainsi de glisser le nœud de votre montre de poche ou la lanière de votre foulard. Une fois libéré, il possède un petit ressort interne qui referme la boucle ovale et empêche ce qui est clippé de sortir accidentellement.

Une autre méthode pour attacher la montre à votre épingle de revers consiste à utiliser un crochet qui sera fixé à l'arrière de votre épingle. Dans la plupart des cas, vous devrez attacher la montre à l'épingle avant de mettre l'épingle. Pour fixer ce type d'épingle, vous utiliserez vos propres vêtements pour maintenir la montre attachée à l'épingle.

Montre a gousset avec épingle à revers

Porter la montre de poche avec une chaine

Au XVI, les chaines de cou étaient fabriquées à la main et en or. Elles se présentaient comme des bijoux prestigieux, signe d’une classe sociale très aisée. Les femmes utilisaient le plus souvent un ruban mais au XIXè siècle, la chaine avec un médaillon ou une montre gousset était devenu tendance et chose courante. Différentes mailles et formes constituent les chaines.

Chaînes à coulisse pour femmes

Les progrès de la technologie, vers 1850, ont ouvert la voie à la fabrication de chaînes moins coûteuses, les chaînes à glissières sont passées au premier plan en ce qui concerne l'utilisation chez les femmes, pour porter leurs montres de poche. Bien que considérée comme moins sûre pour la montre qu'une chaîne à ruban, étant donné que le collier a la liberté de faire osciller la montre, la chaîne à glissière est généralement considérée comme une forme de bijou extrêmement attrayante pour les femmes. En outre, il était également courant de voir la montre de la chaîne à coulisse glissée dans la poche d'un gilet d'équitation, ce qui est moins courant aujourd'hui, mais que l'on voit encore.

La beauté de la glissière sur la chaîne signifie qu'elle permet de multiples configurations ; portée longue, raccourcie avec la glissière positionnée sur un côté, ou bien, le porteur peut opter pour le "double enroulement" avec l'option de la glissière centrée. Les tendances actuelles maintiennent le collier à chaîne à glissière comme une option très populaire dans le style féminin, accompagnée de chaînes à rubans également.

Chaîne a glissière

Chaînes de style ruban

La chaîne de type ruban, ou son nom communément appelé chaîne de foulard, est la plus ancienne des styles de chaînes de montres de poche, à tel point qu'elles sont antérieures aux chaînes Albert et qu'elles étaient utilisées avant même les fameuses poches de gilet - principalement parce que les petites poches des pantalons étaient utilisées en premier. Les chaînes de poignet peuvent être destinées aux femmes, voire aux hommes, et peuvent être attachées aux vêtements (par un anneau à ressort ou une pince de ceinture, par exemple) ou conservées seules, comme elles l'étaient lors de leur introduction. La partie ruban de la chaîne peut être fabriquée à partir de différents matériaux ; les trois plus courants sont le tissu, la maille métallique et les panneaux métalliques.

Les chaînes «panneau» ou chaines à maillons

Parmi les différents types et matériaux de chaînes de montres, la version "panneau" est celle qui a connu la plus grande popularité auprès des femmes, principalement parce qu'elle est disponible dans des dimensions plus petites et qu'elle n'est souvent pas conçue pour être attachée à un quelconque vêtement. Le style "panneau" des chaînes se caractérise par une collection de segments articulés entre eux, produisant une chaîne à ruban flexible mais robuste à laquelle une montre de poche peut être attachée. Aujourd’hui, même si les chaînes restent constituées de métaux précieux, d’autres sont apparues en acier inoxydable, en alliage ou autres métaux au prix moins coûteux mais solides et résistants.

Au Moyen-Age on trouvait des colliers courts «carcans» ou «colliers de chiens», longs, des «rivieres», avec des médailons ou montre gousset en pendentif, retenu par un crochet ouvert. La chaîne à maillons reste l'une des manières les plus courantes pour qu'une femme porte sa montre à gousset. Les différentes formes de la chaîne permettent de choisir parmi plusieurs styles et la montre fait alors office de pendentif, permettant à la personne qui la porte de jeter un coup d'œil rapide à l'heure et d’avoir un véritable bijou sublimant sa tenue.

Chaînes Albert et Double Albert en guise de colliers

Les chaînes de style Albert et Double Albert comportent des "bras" de chaîne principaux (destinés à relier la montre à gousset sur les modèles pour hommes) et des "gouttes" supplémentaires plus courtes utilisées pour attacher un autre article, tel qu'une breloque, un foulard ou un médaillon.

Chaîne albert double avec montre pour femme

La montre de poche reliée par des chaines Albert T

Lorsque ces chaînes sont portées en collier, la goutte peut être utilisée pour soutenir votre montre à gousset, ou bien la montre peut être attachée au bras principal de la chaîne et être ensuite enroulée autour de votre cou (ou suspendue dans le dos).

La chaîne Albert double avec anneau à ressort et la chaîne Albert double avec barre en T était utilisé comme collier court pour femme avec une montre à gousset.

Double albert t pour femme

Comment s’attache la montre de poche ?

Quelle que soit la méthode utilisée pour attacher la chaîne au gilet, à la chemise ou au pantalon du porteur, le nœud de la montre à gousset est attaché à la chaîne par un petit fermoir pivotant qui permet à la montre de tourner et empêche la chaîne de se tordre. Ces émerillons sont des éléments traditionnellement utilisés avec les montres à gousset sur la plupart des chaînes de montres à gousset anciennes. Contrairement à la plupart des modèles plus modernes, ils n'ont pas de petits loquets à tirer vers l'arrière, mais une partie de la section ovale "clip" s'enfonce dans la «trouvaille», vous permettant de glisser votre arc de montre de poche ou votre cordon de fob. Une fois libéré, il possède un petit ressort interne qui referme la boucle ovale et empêche ce qui est clippé de sortir accidentellement sans votre intervention.

Comment porter une montre à gousset ?

Une montre à gousset peut être portée de chaque côté du corps, selon la préférence du porteur. Par exemple, de nombreux droitiers peuvent porter leur montre à gousset du côté gauche du corps, ce qui permet de la remonter avec la main droite tout en la tenant avec la gauche. Toutefois, un droitier peut choisir de garder sa montre à droite pour faciliter la manipulation lorsqu'il tire et remet sa montre dans sa poche.

Comment la femme porte-elle une montre à gousset aujourd’hui ?

La montre de poche aujourd’hui se décline en des versions féminines avec des styles qui séduisent la femme d’aujourd’hui, toujours à la pointe de la mode. Elle se porte avec autant d’élégance, s’adaptant aux tenues actuelles, qu’elles soient habillées ou décontractées. Bien que beaucoup de femmes adoptent le style montre gousset en pendentif collier, d’autres la portent à la ceinture. La montre à gousset est un bijou original qui est mis en valeur par la chaîne, un élément de choix pour porter sa montre à gousset, qui a évolué depuis son invention mais garde son authenticité et son charme intemporel.

Pour en apprendre davantage sur les façons plus modernes d'accrocher une horlogère à chaine, découvrez notre guide pour porter la montre à gousset. Si vous désirez acheter une montre à gousset, notre boutique en ligne sécurisée propose des modèles inédits pour tous les goûts et nous vous offrons la livraison.

← Article précédent Article suivant →

//chapitres blog