La montre à gousset : modèles de boîtiers

Publié par Montredepoche Gousset le

La montre à gousset : modèles de boîtiers

Chaque montre à gousset possède un boîtier, qui protège le mouvement sensible de la poussière, de la saleté ou du contact. En outre, les boîtiers modernes protègent le mouvement de l'eau ou de l'humidité. Les boîtiers sont fabriqués sous différents types et formes, avec quelques attributs communs comme, premièrement, la construction commune du boîtier relative à la visibilité du cadran et, deuxièmement, la construction du boîtier relative à l'adhésion du mouvement.

Les types de boitiers les plus communs

On peut distinguer trois types de boitiers, il y en a même quatre à proprement parler :

Montre de poche à face ouverte

Montre à gousset au cadran ouvert

La montre de poche à cadran ouvert montre l'ensemble du cadran sans aucune bordure. De face, on ne voit pas la lunette (ou presque rien). Aussi appelée "type lépine".

Montre à gousset boitier chasseur

Montre à gousset savonnette au boitier chasseur

La montre de poche du chasseur a un couvercle fermé devant le cadran, qu'il faut ouvrir pour lire l'heure. Dans la plupart des cas, le pendentif comporte un poussoir pour ouvrir le couvercle. Dans ce cas, le mouvement est rotatif, le pendentif est à 3 heures, et non à 12 heures comme dans les montres à cadran ouvert.

Montre à gousset demi ouverte

Montre à gousset demi ouverte

La montre de poche à demi ouverte est presque similaire à la montre de poche à face ouverte et est généralement traitée comme telle. La différence réside dans la lunette visible qui recouvre le bord du cadran. Comme la montre de poche à face ouverte, également connue sous le nom de montre de poche lépine.

Montre à gousset demi chasseur

Montre à gousset demi chasseur

La montre de poche demi-chasseur a un couvercle, mais avec un judas (avec un cristal). Vous pouvez lire l'heure avec un couvercle fermé, mais vous pouvez aussi ouvrir le couvercle comme celui d'une montre de poche de chasseur. De même, le mouvement est tourné avec le pendentif à 3 heures.

Accès au mouvement

Le deuxième attribut de cas décrit le type d'accès au mouvement. Il existe plusieurs types d'ouverture des couvercles ou de fixation des couvercles sur le boîtier : à l'aide de charnières, vissés sur le boîtier ou encliquetés. Vous pouvez même faire pivoter le mouvement du boîtier. Les types les plus courants sont les suivants :

Boîtier à charnières

Boitier à charnières

Les boitiers avec charnières sont les plus fréquents sur le continent européen. Le fond a deux couvercles arrière, qui peuvent tous deux être ouverts simplement. Pour les couvercles fermés solides, vous pouvez utiliser une lame fine spéciale pour les boitiers (ou, avec précaution, un couteau aiguisé).

 

Boîte à couvercle à vis

Boitier avec couvercle à vis

Le boîtier du bouchon à vis se trouve principalement en Amérique, où la lunette avant et le couvercle arrière peuvent être dévissés. Pour les couvercles fermés solides, vous pouvez utiliser un gant en caoutchouc.

Mallette consulaire

Boitier de type consulaire

L'étui consulaire est utilisé pour les montres de poche anglaises. Elle a des charnières, mais la différence est que le mouvement peut être pivoté hors de la boîte. Pour accéder au mouvement, vous devez ouvrir la lunette et ensuite pousser ce petit levier à 6 heures pour libérer le mouvement.

Pour les montres américaines, ce type de boîtier est appelé boîtier pivotant, à la petite différence que la lunette est vissée et n'a pas de charnière. Après avoir ouvert la lunette, vous pouvez simplement faire pivoter le mouvement, c'est-à-dire le maintenir dans un anneau de maintien du mouvement.

Boîtier emboitable

Boitier emboitable

Le boîtier à encliquetage est apparu quelques années plus tard, vers les années 1930, et a été utilisé principalement pour les montres de poche suisses ou allemandes. Le couvercle arrière est pressé sur un petit anneau sur le boîtier, pour l'ouvrir il faut un ouvre-boitier à bords plat (ou soigneusement un couteau aiguisé). L'espace pour appliquer l'ouvre-boîte est (à partir du dos) à droite du pendentif. Attention, certaines montres ont un boîtier spécial à enclenchement, qui ne peut être fermé qu'avec un outil spécial !

Bien sûr, il peut y avoir des types hybrides, ou parfois le type ne peut pas être identifié immédiatement. Par exemple, il existe des boîtiers à charnières, où la charnière est cachée à l'intérieur du boîtier, ou bien la lunette est simplement pressée au lieu d'avoir une charnière. Il suffit d'observer les espaces où un ouvre-boîte pourrait être appliqué. S'il n'y en a pas, il peut s'agir d'un couvercle (ou d'une lunette) vissé.

En Angleterre, et rarement dans l'État, il existe des boîtiers à paire, ce qui signifie que vous avez un boîtier extérieur (de protection) et à l'intérieur une montre de poche avec un autre boîtier. Certains oignons français ou certaines horloges de voyage ont trois ou quatre boîtiers l'un dans l'autre !

Deux boitiers particuliers

Voici également deux types de boitiers ayant une apparence particulière, le boitier Galonne et le boitier Niello :

Montre à gousset avec boitier de type Gallone

(Montre à gousset avec boitier de type Gallone)

L'étui Galonne décrit un étui en argent, dont la lunette et le bord du couvercle arrière sont dorés en rouge. Il est souvent utilisé pour les étuis entre 1860 et 1900 environ.

Montre à gousset de type niello

(Montre à gousset au boitier de type Niello)

Les étuis Niello attirent rapidement l'attention, ils présentent des motifs noirs sur un étui en argent, le plus souvent en damier. Un autre mot pour niello est tula, appelé d'après le lieu d'origine russe Tula. La couleur noire est créée par un mélange de plomb, de cuivre, d'argent, de soufre et de salmiac, que l'on applique sur l'étui en argent et que l'on brûle ensuite.

← Article précédent Article suivant →

//chapitres blog