🛒-10% sur la commande + Livraison Offerte : ️MG10 📦

La montre gousset de Jaeger LeCoultre

Publié par Montredepoche Gousset le

La montre gousset de Jaeger LeCoultre

Les premières montres de poche apparues au XVe siècle possédaient un mécanisme qui nécessitait d’être remonté manuellement  à l’aide de clés jusqu’à l’invention d’un mécanisme révolutionnaire du remontage à levier sans clé, appelé « remontoir à bascule ». Ce mérite revient à l’horloger Antoine LeCoultre et fut le début d’une nouvelle ère avec un mécanisme sans clé ainsi qu’un nouveau modèle de production en série efficace. Jaeger-LeCoultre - ou La Grande Maison comme on l'appelle souvent - est sans aucun doute l'une des plus importantes manufactures de l'histoire de l'horlogerie. Il serait impossible de mentionner toutes les inventions et les percées de cette marque dans un seul article. Nous nous contenterons donc de nous concentrer sur quelques-unes des plus remarquables en les classant par ordre chronologique, dans un premier temps avec une petite lecture puis une partie plus détaillée.

Logo Jaeger-LeCoultre

Fondé: 1833
Lieu de fondation: Le Sentier, Suisse
Fondé par: Antoine LeCoultre
Siège actuel: Le Sentier, Suisse
Propriété: Groupe Richmont
Nom officiel: Jaeger-LeCoultre 

Montre à  gousset Jaeger LeCoultre

Première partie : Petit résumé de l'histoire de Jaeger-LeCoultre   

L'histoire de Jaeger-LeCoultre commence au XIXe siècle lorsque Antoine LeCoultre (1803-1881) a inventé une machine pour couper les pignons de montre dans l'acier. En 1833, il fonde un petit atelier d'horlogerie au Sentier, village plus ou moins fondé par ses ancêtres en 1612. Ils construisent une église qui marque la fondation du Sentier, un terrain dans la Vallée de Joux qui est acquis par Pierre LeCoultre (vers 1530 - vers 1600). C'était un huguenot français qui a fui à Genève depuis Lisy-sur-Ourcq, en France, pour échapper à la persécution religieuse. A Genève, il obtient le statut d '«habitant» en 1558.

La montre à gousset est l'histoire du temps avec inventions et innovations

C'est en 1844 que le fondateur Antoine LeCoultre invente l'instrument de mesure le plus précis du monde de l'époque, le Millionomètre. Trois ans plus tard, il a créé un système sans clé pour rembobiner et régler les montres. Il a reçu une médaille d'or en 1851 pour ses travaux sur la précision et la mécanisation des montres lors de la première Exposition universelle de Londres.

Montre de poche à Grande Sonnerie

Une entreprise horlogère au succès mondial

qu'intègre En 1866, Antoine et son fils Elie LeCoultre (1842-1917) créent la première manufacture à part entière de la Vallée de Joux. Elle s'appelle LeCoultre & Cie et emploie environ 500 personnes. Des années plus tard, la rencontre avec un horloger de talent, Jacques-David LeCoultre conduit la société à devenir "Jaeger-LeCoultre" reconnu dans le monde entier.  

Deuxième partie : Les inventions de Jaeger-LeCoultre 

Quand des passionnés d'horlogerie et visionnaires réunissent leurs talents, c'est une histoire fascinante du temps et de l'histoire des montres de poches qui se transmet à travers des hommes d'exception. 

Charles Antoine LeCoultre : un passionné d’horlogerie

Fils de forgeron, Charles Antoine LeCoultre (1803-1881) a été formé à la forge de son père, révélant un talent pour l'horlogerie mais aussi pour le développement de nouveaux procédés de fabrication. Avec son frère François Ulysse, il fonde en 1833 l'entreprise horlogère LeCoultre au Sentier, dans la Vallée de Joux. Cette décision fait suite à l'invention d'une machine permettant de fabriquer des pignons de montres, ce qui rend le processus de fabrication beaucoup plus rapide tout en assurant une plus grande précision.

Antoine LeCoultre

1844 : invention du millionomètre

Une percée a lieu en 1844 avec l'invention du millionomètre, l'outil de mesure le plus précis de son temps. Pour la première fois, il était possible de mesurer des composants mécaniques au millième de millimètre. Une telle précision dans la fabrication des pièces d'horlogerie a grandement contribué à améliorer la fiabilité et la précision des montres produites par la Manufacture.

Le millionometre 1844 de LeCoultre

Lecoultre : Le millionomètre en 1844  Et N2

Il est intéressant de mentionner que, bien qu'une certaine protection des inventions ait existé à l'époque, il n'y a pas eu en Suisse de système de brevets étendu avant l'adoption d'une loi fédérale sur les brevets en 1888. C'est pourquoi la construction du Millionomètre est restée un secret exclusif de la société pendant plus de cinquante ans jusqu'à sa présentation à l'Exposition universelle de Paris en 1900.

1847 : Innovation avec un nouveau système de remontage de la couronne

En 1847, LeCoultre a apporté une grande innovation à l'industrie en introduisant un nouveau système de remontage de la couronne avec une double fonction : remonter la montre et régler l'heure. Grâce à un petit poussoir actionnant un levier, il était possible de passer d'une fonction à l'autre. L'invention n'étant pas brevetée, d'autres horlogers ont rapidement mis en œuvre ce système qui a rendu obsolète la clé de remontage traditionnelle et est devenu un standard, encore adopté aujourd'hui par la plupart des montres mécaniques.

LeCoultre Remontage à bascule 1847

Le système d'enroulement ou "remontoir une bascule" inventé par LeCoultre en 1847

Une médaille d'or avec un chronographe de poche au remontoir à bascule 

Grâce à cette nouvelle invention, LeCoultre a remporté sa première médaille d'or à la 1ère exposition mondiale de Londres en 1851 en démontrant la solution sur un chronographe de poche en or.

La "Grande Maison de la Vallée de Joux" se développe 

A partir de 1870,  Elie LeCoultre le fils d’Antoine  (1842-1917) fait preuve d'un grand talent en créant plusieurs calibres et en introduisant de nouveaux procédés de fabrication. En 1870, LeCoultre & Cie. compte 500 employés et devient la "Grande Maison de la Vallée de Joux". 

Manufacture Jaeger-LeCoultre

Des calibres avec de grandes complications    

À partir de la fin du XIXe siècle, les modèles dits Grande Complication abritent trois complications majeures: le quantième perpétuel, le chronographe et la répétition minutes. Ce qui est remarquable dans la maitrise du temps avec Jaeger-LeCoultre est son perfectionniste aussi bien dans les engrenages que dans l’esthétique soigné et sublime. Le cadran, avec ses décors fabuleux et ses complications dont le quantième perpétuel, est un chef-d’oeuvre digne des plus grands Maitres et offre de véritables spectacles.

Montres de poche Jaeger LeCoultre

Des fonctions chronographes et mécanismes à répétition     

Et pour avoir une idée du dynamisme exceptionnel de la marque, il suffit de considérer qu'en 1900, plus de 350 calibres différents, dont 128 équipés de fonctions de chronographe et 99 de mécanismes de répétition, ont été inventés. Dès le début du XXe siècle et pendant quelques décennies, LeCoultre & Cie. a également produit la plupart des ébauches de mouvements pour Patek Philippe et Cartier, entre autres. 

Rencontre décisive avec Jacques-David LeCoultre

En 1903, un horloger parisien, Edmond Jaeger, travaille pour la marine française. Il  a inventé un mouvement ultra fin. Il n'était pas en mesure de le produire lui-même et c'est pourquoi il met au défi les fabricants suisses de développer et de produire ce mouvement ultra-fin qu'il a inventé. Le petit-fils d'Antoine LeCoultre, Jacques-David LeCoultre, responsable de la production chez LeCoultre & Cie accepte le défi de Jaeger. Il développe une collection de montres de poche extra-plates, dont la plus fine du monde en 1907.

Jacques David LeCoultre

Jager-LeCoultre : une maison horlogère à la renommée mondiale

Des années plus tard, en 1937, la rencontre entre Jacques-David LeCoultre et l'horloger parisien Edmond Jaeger (1858-1922), qui visait initialement la création de montres de poche ultra-minces, a donné lieu à de nombreuses créations exceptionnelles et a conduit la société à être officiellement rebaptisée Jaeger-LeCoultre. 

Montre de poche Jaeger LeCoultre

Mais, de 1932 à 1985 environ, en raison du Smoot Hawley Tariff Act, leurs montres destinées au marché américain ont été vendues dans des boîtiers produits en Amérique du Nord. C'était sous le nom de LeCoultre, par la société Vacheron-LeCoultre , filiale de Longines-Wittnauer. Après 1985, Jaeger-LeCoultre a été adopté uniformément dans le monde entier. 

Une montre de poche LeCoultre 145 

LeCoultre Calibre 145 en 1907

En 1907, la Manufacture présentait la montre de poche la plus fine du monde abritant le mouvement le plus fin du monde, le Calibre LeCoultre 145, encore aujourd'hui le plus fin de sa catégorie avec seulement 1,38 mm de hauteur. 

Jaeger Montre à gousset Couteau en 1907                  Jaeger- Montre à gousset Lépine surnommée Couteau 

Création du mouvement Duoplan

L'année 1925 a été marquée par l'introduction du Duoplan, un mouvement qui, comme son nom l'indique, a été construit sur deux niveaux pour réduire sa taille tout en maintenant un équilibre de grande taille.

Jaeger LeCoultre Duoplan à deux niveaux

Jaeger LeCoultre Duoplan Le Duoplan avec sa structure à deux niveaux

La Duoplan est devenue la solution idéale pour piloter de petites montres-bracelets sans perdre en fiabilité. Les montres équipées de la Duoplan étaient dotées d'une couronne étanche à la poussière placée sous le boîtier et étaient livrées avec une assurance de la "Lloyds" pour une période de 2 ans contre la perte, le vol et les accidents. Une autre caractéristique innovante était la possibilité d'échanger l'ensemble du mouvement en quelques minutes.

Montre-bracelet Jaeger-LeCoultre-Duoplan  acier et diamants

 Montre-bracelet Jaeger-LeCoultre-Duoplan acier et diamants 

La Duoplan a également été l'une des premières montres en acier serties de pierres précieuses et, en 1929, son verre a été remplacé par un verre saphir, une première dans l'horlogerie. En développant davantage le concept de la Duoplan, la marque a produit le plus petit mécanisme horloger du monde en 1938.

Le calibre 101 en or blanc avec 63 diamants de Jaeger-LeCoultre

Montre-bracelet Jaeger-LeCoultre 101 en or blanc

Mesurant à peine 14 mm x 4,8 mm x 3,4 mm, la première version du Calibre 101 comprenait 74 pièces et pesait à peine un gramme. La reine Elizabeth II portera l'un de ces modèles lors de son couronnement en 1953. La version actuelle est composée de 98 pièces et conserve son record encore aujourd'hui. Seuls 50 mouvements du Calibre 101 sont produits chaque année en raison des pièces sur mesure et des compétences spéciales requises.

La montre emblématique de Jaeger-LeCoultre  : La Reverso 

Quelques années plus tôt, la coopération entre LeCoultre & Cie. et Jaeger SA avait produit l'une des montres les plus emblématiques jamais produites : la Reverso.David LeCoultre, le petit-fils du fondateur, avait chargé la société Jaeger S.A. de la création du boîtier réversible, qui à son tour a engagé le designer français René-Alfred Chauvot, qui a officiellement breveté l'invention d'une "montre-bracelet qui peut glisser sur sa base et se retourner sur elle-même" en 1931.

Brevet pour Réverso Jaeger-LeCoultre

Un extrait du brevet original pour l'affaire Reverso 

Le résultat a été une montre élégante avec un cadran qui peut se retourner, la protégeant des chocs tout en offrant un fond de boîtier avec une surface généreuse qui peut être utilisée pour la personnalisation.

Montre-bracelet Jaeger-LeCoultre_Origiinal 1931_Reverso

Montre bracelet Jaeger-LeCoultre,Origiinal 1931, Reverso 

Pour les 80 ans de la Reverso en 2011, la grande manufacture Jaeger-LeCoultre décline la version originale avec la Grande Reverso Ultra Thin, Grande Reverso Duoface, Grande ReversoLady Ultra Thin et La Reverso Répétition Minutes à Rideau. Ces modèles peuvent être personnalisés sur le dos du boîtier réversible.

Montre Reverso JaegerLeCoultre 2011

Montre Reverso Version 2011

L'horloge Atmos

L'horloge Atmos est une autre invention exceptionnelle que la Grande Maison a mise sur le marché dans l'entre-deux-guerres. Après plusieurs années de recherche et un premier brevet déposé en 1926, l'inventeur suisse Jean-Léon Reutter (1899-1971) a présenté en 1928 les premiers prototypes d'une horloge tirant son énergie des moindres variations atmosphériques.

LeCoultre Atmos 1928

Atmos - 1926 

Grâce à son ami César de Trey (1876-1953), qui a également contribué à la création de la Reverso, Jacques-David LeCoultre a découvert cette horloge magique, si proche du rêve du mouvement perpétuel. Il était évident que pour fonctionner de manière fiable, ce mécanisme sophistiqué nécessitait un engrenage parfait et des frottements réduits au minimum absolu.

L'atmos : un chef'd'oeuvre, une légende

Reutter était d'accord avec LeCoultre pour dire que seuls les meilleurs horlogers pouvaient atteindre le niveau de précision et de justesse nécessaire à chaque phase de fabrication. Entièrement fabriquée au sein de la Manufacture depuis 1936, l'Atmos est devenue une légende, méritant le statut de cadeau officiel du gouvernement suisse.

LeCoultre Atmos dans l'art déco

Atmos dans le style Art Déco - 1934 

Le fonctionnement du fonctionnement d'Atmos

Son principe d'enroulement perpétuel repose sur une capsule hermétique remplie d'un mélange de gaz, qui se dilate lorsque la température augmente et se contracte lorsqu'elle diminue. Interdépendante avec le ressort de l'horloge, la capsule remonte constamment le mouvement de l'horloge. Comme le mouvement ATMOS n'a besoin que d'une très faible quantité d'énergie pour fonctionner, une simple fluctuation de température d'un degré suffit à fournir à la montre une réserve de marche de deux jours. 

L'Atmos régulateur transparente

En 2004, l'Atmos Régulateur Transparente se dévoile avec le mouvement perpétuel. 

Jaeger-Lecoultre Atmos Régulateur Transparente 2004.jpg

 Atmos Régulateur Transparente 2004

La première montre-réveil automatique de l'histoire : Le Memovox

La période d'après-guerre a été le bon moment pour le lancement de la Memovox, une montre conçue pour aider les hommes d'affaires à se souvenir de leurs réunions, grâce à sa fonction de carillonnement. Les premiers modèles Memovox lancés en 1950 étaient à remontage manuel (calibres 489 et 814 avec affichage de la date) mais en 1956, une Memovox dotée du calibre 815 à 2,5 Hz (18 000 vph) est devenue la première montre à réveil automatique de l'histoire.

Montre-bracelet Jaeger-LeCoultre Memovox-1950 et 1956

Jaeger-LeCoultre, Memovox : la blessure à la main (à gauche) réalisée en 1950 et l'automatique, 1956 

Avec sa double couronne et un disque mobile dont l'indicateur triangulaire indique l'heure de réveil souhaitée, le design de la Memovox a donné naissance à plusieurs variantes de boîtiers et de cadrans qui sont devenus un modèle favori des collectionneurs de montres.

La Memovox se décline en différents modèles

Jaeger-LeCoultre Publicité Memovox1950

Jaeger-LeCoultre Publicité Memovox1950

La première montre 100°/°automatique : La Futurematic

Dans les années qui ont suivi, Jaeger-LeCoultre a créé des montres innovantes comme la Futurematic (1953), la première montre 100% automatique sans couronne de remontage équipée d'un mouvement conservant en permanence une réserve de marche suffisante pour redémarrer même après un arrêt prolongé. 

Jaeger-LeCoultre Futurematic

Le Chronomètre Géophysique protégé des champs magnétiques 

Parmi les autres innovations, citons le Chronomètre Géophysique (1958), un modèle robuste protégé contre les champs magnétiques, résistant aux chocs et à l'eau que Jaeger-LeCoultre a créé pour l'Année Géophysique Internationale où plusieurs milliers de chercheurs de 67 pays ont uni leurs forces et installé plus de 60 bases dans l'Arctique.

Publicité futuriste de Jaeger-LeCoultre

  Jaeger-LeCoultre- Publicité futuriste des années 1950

La première montre bracelet à quartz : La Geophysic 

En 1962, Jaeger-LeCoultre, avec des marques comme Omega, IWC, Rolex et d'autres, a participé à un projet commun pour la création de la première montre-bracelet à quartz de l'histoire de l'horlogerie en établissant le Centre Electronique Horloger (CEH) à Neuchâtel. Cette nouvelle technologie repose sur la capacité d'un cristal de quartz à osciller à une fréquence précise lorsqu'il est traversé par un courant électrique. En 1967, le mécanisme à quartz Beta 21 était prêt. La même année, Seiko présente également son mouvement à quartz compact.

Calibre Jaeger-LeCoultre

Si les fabricants suisses avaient une avance technologique dans le développement des montres à quartz, la chute drastique des prix des montres électroniques a ensuite provoqué la crise dite du quartz de l'industrie horlogère suisse dans les années 1970. 

Calibre 606, Calibre 608 : des innovations se poursuivent 

Néanmoins, Jaeger-LeCoultre a continué à réaliser des records également avec ses calibres à quartz : en 1981, le Calibre 606 avec affichage de la date et seconde au centre était le plus fin de sa catégorie. Un an plus tard, le Calibre 601 est devenu le plus fin du monde, avec une hauteur de 1,8 mm pour un diamètre de 11,7 mm, un record qui a été battu par le Calibre 608 avec une épaisseur de seulement 1,6 mm. 

Montre bracelet True Second Jaeger LeCoultre        

Montre-bracelet  Version Universal Time, équipée du Calibre Jaeger-LeCoultre 772

Reverso, Duoface et le calibre 854, Reverso 60ème

Heureusement, la crise du quartz a été gérée avec succès par l'industrie horlogère suisse et une renaissance de l'horlogerie mécanique a pu commencer à la fin des années 1980. Jagger-LeCoultre a été particulièrement créatif avec la Reverso présentant des nouveautés comme la Duoface et son Calibre 854 indiquant l'heure sur les deux faces, ainsi que la série limitée Reverso 60ème comprenant un tourbillon, une répétition minutes, un chronographe rétrograde, un double fuseau horaire et un calendrier perpétuel. 

Première montre de série équipée du Gyrotourbillon

Une percée a eu lieu en 2004 avec la présentation de la première montre-bracelet de série équipée du Gyrotourbillon, un tourbillon compliqué tournant non seulement sur un plan bidimensionnel mais aussi sur un second axe.

La Gyrotourbillon 1 

JaegerLeCoultre Gyrotourbillon 1Gyrotourbillon 1 

Cette invention a été perfectionnée en 2008 lorsque Jaeger-LeCoultre a lancé l'exceptionnelle Reverso Gyrotourbillon 2, une édition limitée à 75 pièces en platine comportant un tourbillon à deux axes équipé d'un spiral cylindrique. Bien que l'horloger britannique John Arnold ait breveté un spiral cylindrique en 1782, personne n'avait pu le miniaturiser pour l'utiliser dans une montre-bracelet avant Jaeger-LeCoultre. 

La montre-bracelet  Reverso Gyrotourbillon 2

Fabriqué en aluminium et en titane extrêmement légers, le tourbillon sphérique est composé de pas moins de 90 pièces individuelles pour un poids total de seulement 1/3 de gramme.

 Jaeger-LeCoultre Gyrotourbillon 2

 Reverso Gyrotourbillon 2 

Lancée à l'occasion du 175e anniversaire de Jaeger-LeCoultre, la Reverso Gyrotourbillon 2 a reçu le "Prix de la montre compliquée" lors du Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2008. 

La Gyrotourbillon 3Montre-bracelet Jaeger LeCoultre Gyrotourbillon 3

Jaeger LeCoultre Gyrotourbillon 3

Quelques années plus tard, avec la Master Grande Tradition Gyrotourbillon 3, Jaeger-LeCoultre présente sa prouesse horlogère avec un tourbillon volant, un balancier en or bleui et un spiral de forme sphérique. Soutenu par un seul pont au lieu de deux, le tourbillon volant offre l'avantage d'une vue imprenable sur le mécanisme.

Le Gyrotourbillon 3 de Master Grande Tradition : tourbillon volant et balancier sphérique combinés

jaeger lecoultre gyrotourbillon  spiral

La première montre-bracelet à triple cadran au monde 

Parmi les autres innovations, Jaeger-LeCoultre a également créé la première montre-bracelet à triple cadran au monde (Reverso Grande Complication à Triptyque, 2006), la montre Grande Sonnerie jouant la plus longue mélodie de carillon (l'Hybris Mechanica à Grande Sonnerie, 2009), et la première montre à tourbillon réglable à la seconde (Duomètre Sphérotourbillon, 2012).  

Montres et complications de Jaeger-LeCoultre 

Du haut et dans le sens des aiguilles d'une montre : Reverso Grande Complication à Triptyque, Hybris Mechanica à Grande Sonnerie, Duomètre Sphérotourbillon 

La montre-bracelet le plus compliquée du monde : l'Hybris Mechanica à Grande Sonnerie

Ce prestigieux chef-d'œuvre est un garde temps d'exception qui possède 26 complications dont l'innovante Grande Sonnerie, aussi d'un tourbillon volant. et d'un quantième perpétuel à affichage rétrograde.Cette montre-bracelet or-gris abrite le célèbre calibre Jaeger-LeCoultre 182 avec ses 1300 composants et plus de 15 brevets, et un  carillon avec une longue mélodie, Grande Sonnerie, Petite Sonnerie, répétition minute…

Duomètre Sphérotourbillon

La première montre à tourbillon réglable à la seconde, la Duomètre Sphérotourbillon voit le jour en  2012. Elle se caractérise par un tourbillon multi-axes, dont un axe annulant les effets de la gravitation quelques soit la position. Son calibre 382 est une nouveauté avec un système de retour en vol de la petite seconde. 

Jaeger LeCoultre : Duomètre à Sphérotourbillon 2012 Jaeger LeCoultre : Duomètre à Sphérotourbillon 2012 

La montre Duomètre Sphérotourbillon Moon 

Une autre version de la Duomètre Sphérotourbillon avec en plus, une phase de lune qui est conçue avec une précision allant jusqu'à 3887 ans. De plus, Lors du réglage de l'heure, la montre est d'une grande précision.

JaegerLeCoultre Duomètre Sphérotourbillon Moon

Une renommée mondiale qui n'a pas fini de nous surprendre

Avec plus de 1240 calibres mécaniques créés depuis 1833 et 400 brevets obtenus, Jaeger-LeCoultre ne cesse de démontrer une exceptionnelle capacité d'invention et d'innovation, toujours à la recherche de nouveaux défis pour repousser les limites de la haute horlogerie. Une Haute Manufacture qui réunit les plus grands talents et génies de l'horlogerie. 

Les calibres de Jaeger-LeCoultre

Les calibres à sonnerie de Jaeger-LeCoultre : de véritables chef-d'oeuvre

https://www.youtube.com/watch?v=h-Rqi6o6P4I&feature=youtu.be

Depuis la création de sa Manufacture, Jaeger LeCoultre a conçu plus de 200 calibres de montres à sonnerie, dont des répétitions minutes, du réveil avec de simple sonnerie ou jusqu'à la Grande Sonnerie et de la Sonnerie Westminster. Des chefs-d"oeuvre horlogers et artistiques sublimes et rivalisant tous d'ingéniosité, de techniques et d'esthétisme dont la liste est longue.

Jaeger LeCoultre Master Grande Tradition  Calibre 945

La Master Grande Tradition Calibre 945

La répétition minutes à trois marteaux : un carillon aux trois sons

Jaeger-LeCoultre montre bracelet Répétition minutes à trois marteaux

Les montres à gousset de Jaeger-LeCoultre : l'histoire du temps 

Le savoir-faire exceptionnel de la Manufacture de Jaeger-LeCoultre, à travers ses modèles, est source d'inspiration et un rêve qui n'est pas toujours à la portée du grand public. Cependant, avec des matériaux moins onéreux, il est possible de porter une montre à gousset de qualité et de vous offrir la montre à gousset de votre choix sur notre boutique en ligne sécurisée. À travers les plus anciennes marques horlogères du monde, c'est la recherche incessante et un défi permanent de la maitrise du temps. 

Jaeger LeCoultre Master Grande Tradition Grande Complication

← Article précédent Article suivant →