20 anecdotes incroyables sur les montres à gousset

Publié par Montredepoche Gousset le

20 anecdotes incroyables sur les montres à gousset

La montre à gousset est un objet atypique qui transporte avec elle une grande partie de l'histoire horlogère. Elle n'a pas toujours été telle que nous la connaissons aujourd'hui, parfois imprécise, hors de prix ou réservée aux collectionneurs elle a pourtant réussie à faire sa place indétrônable d'horlogère vintage de qualité. Que vous désirez acheter une nouvelle montre à gousset ou connaitre davantage sur les coulisses de la montre de poche, vous êtes au bon endroit ! Découvrons au sein de cet article 20 faits intéressants sur les montres à gousset

1. La montre à gousset est le fruit d’un hasard

La montre de poche n'est pas un type de montre développé délibérément, mais plutôt une tentative permanente de réduire sa taille. En effet, les artisans de l'époque ont réussi à les miniaturiser en réduisant leur diamètre de quelques centimètres. Les horlogers et surtout les orfèvres (les fabricants des boîtiers) pensaient que ces petits instruments horaires pouvaient être réalisés sous forme de bijoux destinés aux femmes.

Artisan horloger

2. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ces vieilles montres étaient appelées "oignons" ?

 La raison est liée au fait qu'autrefois les montres étaient portées dans la poche attachée à une chaîne. Pour les protéger des chocs, une fermeture externe et interne a été conçue pour s'ouvrir comme des voiles d'oignon. En Angleterre, on les appelait aussi "navets" (turnips) car ils étaient assez lourds et encombrants.

Montre a gousset oignon

3. La montre de poche premièrement apparu en France ?

Longtemps attribué à la ville de Nuremberg en Allemagne la première apparition de la montre de poche, aujourd'hui, on sait cependant que selon des peintures (et certains écrits), il était possible de prouver l'existence de montres portables dès la seconde moitié du XVe siècle en France.

4. Les premières montres à gousset n’étaient pas pour les hommes ...ou presque

L'horlogerie de poche ou mobile au sens moderne du terme fait ses premiers pas, et ce sont des montres qui se portent en collier. Les premiers modèles n'étaient donc destinés qu'aux dames. Des rapports contradictoires affirment qu'Henri VII d'Angleterre gardait une montre de poche accrochée à une chaîne et, pour cette raison, elle était appelée montre de cou ou montre collier.

5. Les cadrans ne pouvaient pas déterminer les minutes

Les boitiers des montres à gousset n'avaient que l'aiguille des heures, en fait l'aiguille des minutes aurait été inutile en raison de la mauvaise précision du mécanisme. Il aurait donc été un aveu d'imprécision de laisser les trois aiguilles en mouvement sur le cadran si le mécanisme pénaît déja à en faire fonctionner une de manière précise.

6. L’amélioration des montres à gousset passait autant par la précision que la robustesse du boitier

Déja attachés à des vêtements ou à des ceintures par une chaîne en tissu ou en métal précieux pour préserver le boitier d'une chûte, il fallait travailler sur le port de la montre en poche. Pour cette nouvelle utilisation, il était nécessaire que le fonctionnement de la montre soit protégé par un couvercle pour éviter tout contact, et un couvercle plat a été utilisé pour protéger le cadran et les aiguilles. Plus tard, dans la première moitié des années 1500, cette couverture a fait l'objet d'une attention particulière. Il est devenu perforé, gravé, ciselé. Bientôt, le travail a été fait de sorte qu'il n'était plus nécessaire de soulever le couvercle pour lire l'heure sur le cadran.

7. Le berceau de la montre de poche est … l’Europe 

Comme nous l'avons vu plus haut, les premières montres de poche ont été vues en France puis à Nuremberg. La montre de cou est probablement apparue d'abord dans le nord de l'Italie, puis presque en même temps en France et dans le sud de l'Allemagne.

8. La première montre de poche s’apellait “Oeuf de Numremberg”

On pense que l'invention de la montre de poche remonte au début du XVIe siècle, avec l'"œuf de Nuremberg" qui porte le nom de sa forme. Nuremberg était un centre spécialisé dans la mécanique de précision et les citoyens les plus riches pouvaient s'offrir une montre portable. Une nouveauté absolue pour l'époque.

Oeuf de nuremberg

9. Les premiers mouvements horlogers déja adaptés aux montres de poche

Les premiers petits mouvements étaient encore construits de manière très simple. Cependant, ils disposaient déjà de tous les éléments nécessaires à une montre portable qui peut fonctionner en autnomie : échappement à tige avec "Foliot" ou un petit "balancier" à deux roulements, engrenage complet et un ressort comme force motrice.

10. La montre à gousset dominait le marché horloger

La montre de poche n'est pas très populaire dans le monde moderne, elle est généralement portée par des personnes de bon goût recherchant l'élégance et le raffinement mais il y a quelques centaines d'années, elle dominait le marché. En fait, les montres-bracelets étaient rarement portées avant les cent dernières années environ. Bien que les montres à gousset semblent plus archaïques et moins fonctionnelles, vous en auriez probablement eu une si vous aviez vécu au XIXe siècle.

11. La toute première montre était un morceau de pierre (en quelque sorte)

Bien que les historiens pensent que les Sumériens ont été les premiers à enregistrer le temps en 2000 avant J.-C., les premières preuves de l'utilisation d'un objet physique pour garder le temps proviennent des anciens Egyptiens. Ils ont sculpté un grand obélisque en pierre qui devait être placé à un endroit précis. L'ombre de la pierre se déplaçait avec le soleil. Ils ont estimé le temps à partir de la longueur et de la direction de cette ombre.

12. La montre à gousset pour les hommes et la montre bracelet pour les femmes

Aujourd'hui, presque tout le monde porte une montre-bracelet. Dans le passé, ce n'était pas le cas. Comme nous l'avons mentionné plus haut, les montres de poche ont longtemps dominé l'industrie. Lorsque la montre-bracelet est apparue, son but premier était de décorer les poignets des femmes, qui ne portaient généralement pas de montre de poche. Ce n'est qu'après quelques décennies que les hommes ont décidé qu'ils aimeraient aussi avoir des montres à leur poignet.

13. La montre de poche la plus chère du monde : Breguet Grande Complication Marie Antoinette ~ Prix : 30 millions de dollars ~

La Breguet Grande Complication Marie-Antoinette occupe la première place avec une valeur inestimable de pas moins de 30 millions de dollars. Cette montre fait vraiment partie d'un morceau d'histoire du monde, en effet, comme on peut le déduire de son nom, ce modèle a été réalisé spécialement pour la Reine Marie-Antoinette, l'épouse autrichienne du Roi Louis XIV et pour beaucoup la cause de la Révolution française. Marie-Antoinette, cependant, n'a jamais réussi à porter cette précieuse montre, qui a été achevée des années après sa mort à la guillotine.

Montre à gousset la plus chère : Breguet Grande Complication Marie Antoinette

14. Une chaine de montre a gousset au nom royal

La barre Albert-T ou double Albert-T fait directement référence au prince Albert époux de la reine Victoria qui portait sa montre à gousset accrochée à la boutonnière de son gilet grâce à une barre en T. Il existe une variante de cette chaîne qui consiste en une double chaîne reliant la poche droite et gauche du gilet et permettant d’y accrocher une montre de poche et un pendentif ou une breloque luxueuse.

Chaine albert-t

15. La montre à gousset était un objet de luxe

Longtemps transmise en héritage familial, les premières montres de poche étaient imprécises, comme nous l’avons vu plus haut elles se contentaient de donner les heures sans les minutes et possédaient un mécanisme très fragile qui devait être réparé fréquemment. Les plus modestes pour se donner fière allure s’équipaient d’une chaîne de montre à gousset qu’ils glissaient dans leurs poches de gilet sans rien n’y accrocher. Grâce à cette astuce, ils se donnaient ainsi un air de richesse qu’ils ne possédaient pas car l’achat d’une montre à gousset était réservé aux plus fortunés.

16. Les montres à gousset destinées aux métiers ferroviaires devaient être de qualité supérieure

Longtemps utilisé dans le domaine ferroviaire, les montres de poche portées par les chefs de gare et contrôleurs des trains devaient être équipés d’un mécanisme très précis et se devaient d’être étiqueté par la marque d’un fabricant de qualité pour assurer aux voyageurs et conducteurs de trains une horaire précise afin d’éviter tout accident de rails.

Montre a gousset pour régulateur de train

17. La bonne façon de porter une montre à gousset relève du coté … pratique

Traditionnellement, il est habituel de porter une montre de poche du côté opposé à celui de l'aiguille dominante. C'est-à-dire que si le propriétaire est droitier, la montre est portée dans sa poche gauche, si le propriétaire est gaucher, la montre est portée dans sa poche droite.

18. Porter plusieurs montre à gousset à la fois ?

Au 17ᵉ siècle, il était possible de rencontrer une personne portant plusieurs montres gousset au gilet. Il n’était ni fou, ni mégalo, il suivait simplement la tendance et mode de porter plusieurs mécanismes horlogers à chaines à la fois, et c’était de bon goût ! Il était bien vu et élégant de porter à la fois une paire de montre à gousset, une montre à anneau et un médaillon accroché à la chaine.

19. Les premières montres de poche étaient plus objets décoratifs qu’horloges

Imprécises et très chères, les premières montres à gousset servaient davantage de décoration que d'horlogère. Celles-ci pouvaient être décorés d’email, de peintures, prendre la forme d’animaux et même d’iconographies religieuses.

20. La montre à gousset la plus chère vendue aux enchères

Lorsque Sotheby's a vendu la Patek Philippe Supercomplication en 1999, elle est devenue la montre la plus chère jamais vendue, atteignant la somme faramineuse de 11 002 500 dollars. La maison de vente aux enchères a annoncé que cette montre de poche à deux faces incroyablement compliquée, que Patek avait initialement fabriquée en 1933 pour son astucieux collectionneur Henry Graves Jr, sera à nouveau mise aux enchères en novembre 2014 en tant que pièce maîtresse de la vente de montres de Sotheby's à Genève. Pendant plus de cinquante ans, de sa conception en 1933 à 1989, la Patek Philippe Supercomplication a été la montre la plus compliquée jamais fabriquée par Patek Philippe. Et alors que le Calibre 89 offrait plus de complications, la Patek Philippe Supercomplication reste à juste titre l'une des montres les plus importantes et les plus désirables au monde. Elle fut donc vendu en 2014 après sa seconde vente aux enchères à 24 millions de dollars soit 19 millions d’euros

Montre à gousset la plus chère vendue aux enchères : Patek Philippe Supercomplication

← Article précédent Article suivant →

//chapitres blog